Marché: aidé par la vigueur des valeurs bancaires.

le
1

(CercleFinance.com) - Guère réactifs aux nombreuses statistiques parues ce jour, les indices actions européens gravitent dans l'ensemble non loin de leurs équilibres, aidés par les accueils favorables réservés aux publications de plusieurs poids-lourds bancaires.

Se redressant par rapport à son estimation flash (52,9), l'indice PMI final Markit composite dans l'Eurozone s'établit à 53,2 en juillet, et traduit ainsi la plus forte croissance du secteur privé de la zone depuis six mois (contre 53,1 en juin).

En revanche, l'indice PMI Markit/CIPS des services plonge de 52,3 à 47,4, marquant la première contraction du secteur depuis décembre 2012, et la plus forte depuis mars 2009.

'Les PMI devraient normalement pousser la Banque d'Angleterre à agir pour stimuler l'économie', pointe Chris Williamson, chief economist chez Markit, qui anticipe ainsi une baisse de 0,25 point du taux directeur jeudi, à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

Aux Etats-Unis, le cabinet ADP a dénombré 179.000 créations de postes dans le secteur privé le mois dernier, contre un recul à 165.000 anticipé par les économistes.

Le secteur américain des services a par contre donné des signaux contrastés, avec un indice PMI qui s'est finalement maintenu à 51,4 le mois dernier alors que l'indice ISM non manufacturier a reculé d'un point à 55,5.

Le DAX de Francfort se stabilise, avec notamment un recul de 0,5% du fabricant de pneumatiques Continental alors que le logisticien Deutsche Post (+3,5%) caracole en tête de l'indice après leurs publications respectives.

Le FTSE de Londres cède 0,2%, bien que son poids-lourd bancaire HSBC s'adjuge 4,5% après la présentation d'un bénéfice imposable ajusté en recul de 14% au premier semestre, performance qu'il juge 'raisonnable face à une incertitude considérable'.

Le CAC40 parisien stagne, partagé entre l'accueil enthousiaste réservé aux résultats de la banque Société Générale (+4%) et la déception suscitée par ceux de l'assureur AXA (-2%).

L'AEX d'Amsterdam parvient à gagner 0,7%, grâce à un bond de 9% d'ING, salué pour un bénéfice net bancaire sous-jacent bien meilleur que prévu au deuxième trimestre.

ING soutient aussi le Bel20 de Bruxelles (+1,3%), l'indice profitant aussi de la vigueur de la banque KBC (+3%) alors que l'opérateur Telenet (-2%) y fait figure de lanterne rouge.

Le PSI de Lisbonne cède enfin 0,2%, dans le sillage des groupes de télécommunications PHarol (-4%) et NOS (-2%), et malgré un gain de près de 2% de la banque BCP.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G il y a 11 mois

    la bourse resemble un peu au climat de normandie , un jour , ça baisse , le lendemain ça remonte sans raison . en réalité les marchés financiers sont sous l'emprise des fonds de pension américains . le cac 40 nourrit les retraités américains .