Marché: 2015, année faste en France pour le marché du M&A.

le
0

(CercleFinance.com) - Publiée ce jour, la dernière étude du German Business Group de PwC France évoque une année 2015 record en nombre de transactions en France sur le marché des fusions-acquisitions. L'Hexagone a en effet atteint pour la première fois son niveau d'avant la crise de 2008 (2.794 opérations enregistrées, +34%), tandis que l'Allemagne a réalisé son meilleur résultat en nombre de transactions sur ses 15 dernières années avec 2.648 opérations enregistrées (+57%).

Depuis 2009, le marché des fusions-acquisitions transfrontalières entre la France et l'Allemagne s'est inversé puisque c'est maintenant la France qui réalise plus d'acquisitions d'entreprises allemandes qu'inversement, observe le German Business Group de PwC France.

Dans le détail, 39% des transactions ont été réalisées avec des investisseurs étrangers en France et 674 opérations de capital-investissement ont été dénombrées sur l'ensemble de l'année écoulée, soit une progression de 12% comparativement à 2014.

D'ailleurs, l'Allemagne confirme une plus forte attractivité des investisseurs étrangers que la France puisque plus de la moitié de ses transactions sont réalisées avec des investisseurs étrangers (54%) contre seulement à peine 4 opérations sur 10 pour la France (39 %).

'L'Allemagne n'avait jamais été aussi performante sur le marché des fusions-acquisitions et la France n'avait plus atteint pareil niveau depuis l'avant-crise. Ces niveaux records d'opérations s'inscrivent dans la tendance notée au niveau mondial de forte croissance du marché des fusions-acquisitions en 2015. En outre, le marché des fusions-acquisitions a bénéficié d'un climat macroéconomique moins anxiogène en 2015, une abondance de liquidités, des conditions de crédit très favorables, et de faibles cours à la fois du pétrole et de l'ensemble des matières premières', a commenté Olivier Lorang, directeur PwC responsable Transactions du German Business Group.

L'Allemagne et la France ont par ailleurs confirmé leur dynamique et l'attractivité de leur marché à l'international en progressant chacun de 15 et 14 points par rapport à 2014, souligne le cabinet de conseil, auquel il n'a pas non plus échappé que 'les Américains et les Britanniques ont plus que doublé leurs investissements en France et en Allemagne pour atteindre des niveaux de transactions inédits'.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant