Marcel Desailly est-il devenu fou ?

le
0

De retour sur les réseaux sociaux depuis trois jours, Marcel Desailly fait déjà un carton. Lunettes fumées, décors improbables, cris à faire froid dans le dos ou rires impossibles, " The Rock " repousse toutes les limites.

Un tremblement de terre ! Depuis que Marcel Desailly a fait son come-back sur les réseaux sociaux, il fait un malheur. Le champion du monde 1998 n’est de retour que depuis trois jours sur Twitter et Instagram, mais c’est déjà de la folie. Et pour cause : en trois jours, « The Rock », comme il le surnomme lui-même dans sa carte d’identité sur ses profils, a posté plus de vidéos ou de photos que beaucoup en un mois. Même Jean-Michel Aulas, pourtant roi parmi les rois sur Twitter, n’a jamais provoqué un tel séisme depuis qu’il a décidé un jour de créer son compte officiel. Une montée en puissance qui a débuté par une simple photo de Desailly avec son maillot numéro 8 de champion du monde, puis une autre aux côtés d’ex-stars des Pays-Bas ou confortablement installé dans le luxe de la classe business d’un avion.

Mais après un selfie aux côtés de l’ancien membre des Inconnus, Pascal Legitimus, @desaillymarcel8 pour Twitter ou marceldesaillyofficial sur Instagram a très vite passé la vitesse supérieure. Au menu : une vidéo avec déjà ses lunettes fumées vite devenues célèbres où « Marcelo » s’ambiance tel un fan sur la pelouse de Stamford Bridge aux côtés de Robert Pires et Ludovic Giuly, la visite guidée de la splendide suite de son hôtel de Doha en anglais dans le texte ou encore une petite séquence où l’ancien défenseur central des Bleus ironise sur une défaite de Manchester City. Mais ce n’est rien par rapport aux publications suivantes, où Desailly, avec une voix très étrange, et dans les deux langues, joue les speakerines pour les matchs du lendemain dans la salle de sport de son hôtel là aussi. La machine est lancée !

L’ancien joueur du Milan AC, désormais consultant sur la chaîne beIN Sports, se met en scène, hurle, crie, rit, se prend pour Suarez, et… fait encore plus le buzz ce jeudi au lendemain du match fou entre le Bayern et la Juve pour avoir assuré quelques heures avant ce 8eme de finale que la Juve ne « prendrait pas trois buts » contre les Bavarois. Résultat : les Allemands en ont mis… quatre. Au-delà de ce pronostic tombé à l’eau, tout n’est pas encore au point (Desailly poste deux ou trois fois les mêmes vidéos, a un peu de mal avec les hashtags), mais abonnez-vous tout de suite à ses deux comptes, vous ne le regretterez pas ! Vous connaissiez l’ancien Marcel Desailly, très sobre et plutôt introverti, voici le nouveau : en roue libre, et sans aucune limite !

 

Une vidéo publiée par Marcel Desailly (@marceldesaillyofficial) le15 Mars 2016 à 16h06 PDT

 

Une vidéo publiée par Marcel Desailly (@marceldesaillyofficial) le15 Mars 2016 à 17h02 PDT

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant