Marcel Campion, "la débrouille" ou "l'embrouille" ?

le
0
Marcel Campion, le forain propriétaire de la grande roue de la place de la Concorde.
Marcel Campion, le forain propriétaire de la grande roue de la place de la Concorde.

Ne serait-il pas un peu cavalier Marcel Campion ? Alors qu'une centaine de forains bloquaient la place de la Concorde avec des semi-remorques jeudi pour le soutenir, Marcel Campion le jure au micro de RTL : « Moi, je ne bloque rien du tout, ce sont des amis forains qui bloquent. » Pourtant, s'ils débrayent, c'est bien pour soutenir « le roi des forains ». L'État lui réclame en effet de démonter sa grande roue. De quoi provoquer le courroux du forain de 76 ans qui, comme tout monarque qui se respecte, a fait ce que bon lui semblait.

Parmi les passions de Marcel Campion, sa préférée semble être de mettre les pouvoirs publics devant le fait accompli. « Il est comme ça Marcel, il se moque des règles. Il prend ce qu'il veut de force et ensuite il négocie », soupire cet élu de la majorité municipale parisienne. Encore une fois, Marcel « la débrouille » ? selon l'expression de l'élu ? a fait fi de ses obligations contractuelles et a installé la grande roue sur les pavés de la Concorde plus tôt qu'il ne le pouvait. Invoquant une convention avec la Mairie de Paris qui autorise l'installation du manège à la mi-novembre, Marcel Campion a refusé qu'il soit démonté comme le réclame l'État. « On me dit de dégager la grande roue alors que j'ai une autorisation dûment signée de la Mairie de Paris. Je ne suis pas un fraudeur, je ne suis pas un gangster, je suis installé à Paris depuis 1993. La grande roue a participé de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant