Marc Tournier et Tocqueville Finance sanctionnés pour manipulation de cours

le
3
(NEWSManagers.com) - La Commission des sanctions de l' Autorité des marchés financiers (AMF) a confirmé sur son site, vendredi 2 décembre, la sanction prononcée le 28 octobre dernier, à l' encontre de la société Tocqueville Finance et de Marc Tournier, son directeur général. Outre un blâme chacun, ils reçoivent une sanction pécuniaire de 150 000 euros et de 250 000 euros respectivement.

" La Commission des sanctions a en effet constaté que ceux-ci avaient procédé à une manipulation de cours à l' occasion de l' acquisition, le 26 juin 2009, de 9 637 actions X - Ndlr : la manipulation à laquelle fait référence le régulateur porte sur le titre du loueur de voitures ADA - alors que, depuis le début de l' année, le marché moyen quotidien ne portait que sur 85 titres et qu' à la suite de cette intervention, représentant 99,99% des échanges sur l' action, le cours s' était apprécié de 41,25% " , précise le communiqué de l' AMF. Concrètement, " cette hausse a trouvé sa source dans les instructions données directement par M. Marc Tournier de passer, à l' achat, des " rafales " d' ordres " exécutés ou éliminés " à des cours fixés de manière systématiquement croissante, sans rapport avec ceux constatés antérieurement sur le marché, chacune de ces séries étant clôturée par un ordre " strict " , à un prix déterminé," indique la Commission des sanctions.
La décision retient entre autres que la hausse du cours de 41,25% procédant de techniques destinées à faire monter les cours à un niveau anormal ne peut s' expliquer par " aucun élément objectif relatif à l' évolution ou à la communication financière de la société émettrice. La décision relève également que la méthode employée, incompatible avec la seule volonté d' acquérir davantage d' actions, s' explique par le souhait, non réalisé mais révélé par de nombreux éléments du dossier, d' améliorer la valeur de la participation de la société Tocqueville Finance pour pouvoir la revendre rapidement à un prix très favorable."

Enfin, toujours dans son communiqué, la Commission des sanctions ajoute que la sévérité des sanctions professionnelles et pécuniaires est d' autant plus forte que " le manquement de manipulation de cours a été commis par une société et une personne physique exerçant l' activité de prestataires de services d' investissement et qu' elles ont déjà été sanctionnées en cette qualité à deux reprises, en 2003 et 2004" .

Au cours de l'enquête réalisée par l' AMF, Tocqueville Finance et Marc Tournier ont rejeté les accusations de manipulations de cours en insistant sur l'étroitesse du flottant au moment des faits. La décision peut faire l' objet d' un recours dans les conditions prévues à l' article R. 621-44 du code monétaire et financier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8084712 le jeudi 8 déc 2011 à 12:09

    UN PARMI TANT D'AUTRES!!!!!!

  • reel le jeudi 8 déc 2011 à 12:05

    Busted!

  • papymujo le jeudi 8 déc 2011 à 12:03

    En Tôle!