Marc Favard (Amilton AM) : « Les marchés sont à la croisée des chemins »

Boursorama le 26/09/2012 à 12:00
12
Les investisseurs restent encore prudents mais la dynamique haussière est bien en place. Plutôt qu’une correction en vue, des divergences sectorielles sont à anticiper estime plutôt Marc Favard, directeur général d’Amilton AM et responsable des gestions.

Pour 2013, quel est votre scénario principal ?

Marc Favard : L’action des banquiers centraux vise à ramener la confiance qui devrait elle-même permettre une stabilisation de la conjoncture, tout du moins l’arrêt de la dégradation actuelle. Les évènements récents devraient produire leurs effets progressivement. Le message lancé par la FED -combattre le chômage à tout prix en lançant un QE3- est un signal positif. Pourtant, les indicateurs macroéconomiques sont moroses. Les investisseurs restent donc encore sur leurs gardes même si le risque bancaire et souverain a diminué.

La hausse des marchés est-elle durable ?

M.F : Les marchés sont à la croisée des chemins. On constate encore beaucoup de frilosité de la part des investisseurs mais si le Cac 40 arrivait à se maintenir durablement au dessus de 3.500 points, la dynamique pourrait s’avérer très positive et créer un nouvel élan. Beaucoup de gérants ont raté le rally de l’été mais comprennent qu’il leur faut peu à peu se repositionner sur les marchés actions. Car si les flux restent concentrés sur les marchés obligataires, les performances sont décevantes, notamment dans l’investment grade. A court terme, l’attentisme reste dominant malgré le retour de quelques capitaux américains sur l’Europe et les pays émergents. Cela peut constituer une opportunité pour investir. Des liquidités abondantes et bon marché restent de toute façon un levier efficace pour soutenir les marchés à court terme. On sous-estime aujourd’hui, il me semble, les effets d’entraînement induits par l’action récente des banques centrales.

Après l’euphorie qui a suivi les annonces de la BCE le 6 septembre, une consolidation n’est-elle pas pourtant souhaitable ?

M.F : Les publications de résultat à venir et les élections américaines en vue pourraient effectivement donner l’occasion aux marchés de « souffler » mais la dynamique ne sera pas cassée. La correction pourrait être uniquement intersectorielle. Les indices boursiers ne baisseront pas pour autant mais ce sont les secteurs qui vont diverger...

Lesquels par exemple ?

M.F : Les valeurs bancaires profitent de la diminution du risque systémique et devraient continuer à se réapprécier. A contrario, les valeurs du luxe qui ont beaucoup monté pourraient consolider.

Quels paris faites-vous actuellement dans vos portefeuilles ?

M.F : Nous privilégions les « cycliques douces » comme Legrand (équipement électrique) ou Saipem (secteur parapétrolier). Parmi les valeurs défensives, nous préférons le secteur de la santé (Sanofi, Roche, Orpéa) au détriment des utilities ou des opérateurs télécoms. On peut également s’intéresser à la thématique des valeurs moyennes en Europe. Pour autant, il est prudent d’attendre la publication des prochains résultats trimestriels pour prendre des paris plus forts.

Le projet de fusion EADS-BAE Systems pourrait-il constituer une opportunité intéressante pour un investisseur ?

M.F : Nous sommes sceptiques. Ce projet de mariage industriel est politique et rencontre déjà beaucoup d’embuches. Il se décidera au plus haut niveau entre la France et l’Allemagne. L’action EADS pourrait souffrir de la sortie du capital des actionnaires historiques Daimler et Lagardère. Que l’opération se fasse ou non, on peut redouter un blocage du titre au cours des prochains mois.

Propos recueillis par Julien Gautier

Réagir 12
A lire aussi

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6575115 le jeudi 27 sept 2012 à 09:33

    quel visionnaire. c'est pour mieux liquider ses positions qu'il nous dit ca? Qu'est ce qui ferait aujourd'hui que l'economie pourrait s'ameliorer ? Francois et son gouvernement de manchots (le ministre du redressement improductif et ministre du sans-travail en tête)

  • bbruet le jeudi 27 sept 2012 à 04:02

    (suite) Exactement tout ce qui a baissé hier : simple manque ponctuel de "vista" ou recherche délibérée de "contrepartie" aux frais de ceux qui l'écoutent ?

  • bbruet le jeudi 27 sept 2012 à 04:00

    >>>Les valeurs bancaires profitent de la diminution du risque systémique et devraient continuer à se réapprécierLes valeurs bancaires profitent de la diminution du risque systémique et devraient continuer à se réapprécier

  • M9914807 le mercredi 26 sept 2012 à 21:11

    il a du faire l'ENA ou encore un de la City pour mieux nous enf lé

  • papymujo le mercredi 26 sept 2012 à 18:02

    Et vlan, voilà un visionnaire!

  • patbri70 le mercredi 26 sept 2012 à 16:48

    "Mais si le Cac 40 arrivait à se maintenir durablement au dessus de 3.500 points"....Pour l'instant c'est mal parti, à moins qu'il ne s"agisse que d'une correction technique; en effet les indices ont du trop monter ces derniers temps il me semble.

  • argmon le mercredi 26 sept 2012 à 13:49

    Exact tontafeu. Un signal positif mon c**, il s'agit tout simplement de virer un peu d'eau de la barque pour ne pas couler, mais le trou est toujours la!

  • M9385839 le mercredi 26 sept 2012 à 13:47

    BRAVO MON GARS, encore une analyse plus que pittoresque

  • M1698375 le mercredi 26 sept 2012 à 13:21

    il défend surtout son business... "acheter mes bonnes actions, que je touche mes commissions..." c'est assez "gangsterien" quand on sait que l'on va en récession pour un moment...

  • M6274982 le mercredi 26 sept 2012 à 13:15

    interessant, il prend position ce qui est rare