Marathon : des coureurs suréquipés et connectés

le
0
Marathon : des coureurs suréquipés et connectés
Marathon : des coureurs suréquipés et connectés

C'est le sport en vogue, celui qui est désormais pratiqué par plus de 12 millions de Français. Les 54 000 dossards pour le Marathon de Paris, dont le départ est donné ce matin, se sont arrachés comme des petits pains. « Il y a quarante ans, le running était pratiqué par les anticonformistes, courir était alors synonyme de liberté, c'est devenu aujourd'hui un véritable business », remarque Virgile Caillet, délégué général de la Fédération française des industries du sport et des loisirs (Fifas). En 2015, le marché du running en France représentait 850 M€, soit le double de celui du football. De quoi donner le vertige aux plus grandes marques.

Un marché en plein boom

« A mon époque, pour courir, c'était le tee-shirt en coton, le short en satin, les chaussures avec la semelle en caoutchouc et le dessus en nylon ! », se souvient en riant Dominique Chauvelier, le meilleur marathonien français des années 1980-1990. En 2015, 8,2 millions de paires de running se sont vendues. Asics, leadeur sur le marché en France (28 % de parts de marché), en a écoulé à lui seul 2,5 millions. A Kobé (Japon), plus de cent chercheurs ont travaillé durant trois ans à la mise au point de la Metarun, une chaussure « spécialement conçue pour la longue distance qui offre plus de légèreté et plus d'amorti », énumère Samih Kalef, directeur des ventes Asics France. De quoi doper le chiffre d'affaires de la marque nippone qui, en 2015 en France, affichait une croissance de 10 % sur son rayon running.

Des vêtements plus respirants

La technologie évolue et les Français en raffolent. Selon une étude dévoilée cette semaine, à l'occasion du sommet de la course à pied, initié par la Fédération française d'athlétisme et Sportlab, 54 % des pratiquants ont acheté des chaussures et 44 % du textile au cours des douze derniers mois. « Les tenues sont désormais confortables. Et qui dit confort dit possibilité de courir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant