Marathon de Paris : plus de 50 000 coureurs sous très haute surveillance

le , mis à jour le
0

En 1976, une centaine de pionniers avaient pris le départ du premier Marathon de Paris dans l'anonymat le plus total. Le vainqueur, Jean-Pierre Eudier, l'avait emporté en 2 h 20'57". Ce dimanche à 8 h 45 en haut des Champs-Elysées, plus de 50 000 coureurs (57 000 se sont inscrits) venus de 160 pays courront à leur tour 42,195 km dans les rues de la capitale. En quarante ans, le Marathon de Paris est devenu, en termes de popularité, le deuxième plus grand rendez-vous de la course à pied sur terre derrière le mythique marathon de New York. Celui de Paris est un immense rassemblement avec en point d'orgue cette image toujours sublime d'un incroyable ruban multicolore qui défile au départ sur la plus belle avenue du monde.

> A LIRE AUSSI : «La seule chose qui nous inquiète, c'est de ne pas franchir la ligne d'arrivée» (Abonnés)

Pour des milliers de gens, le marathon est un défi, mûri de longue date, pour lequel ils ont sacrifié des mois d'entraînement afin de se dire sur la ligne d'arrivée : «Je l'ai fait !». Tant pis s'ils arrivent longtemps après les vainqueurs : un Kényan l'an passé chez les hommes (Mark Korir autour de 2 h 6') et une Ethiopienne (Meseret Mengistu en 2 h 23') chez les dames. Evidemment, cinq mois à peine après le 13 novembre, le Marathon de Paris fête ses 40 ans dans un contexte particulier et sous très haute surveillance. Les mesures de sécurité sont considérablement renforcées pour que personne ne vienne gâcher la plus belle course d'Europe. Même si, hélas, le double attentat de Boston en 2013 (3 morts et 264 blessés) a montré que même un marathon n'est plus à l'abri de la folie de certains hommes.

 Des restrictions de circulation

La circulation dans les rues de la capitale cédera dimanche la priorité aux coureurs. Ils s'élanceront à 8 h 30 des Champs-Elysées jusqu'à l'arrivée prévue avenue Foch (XVIe) vers 16 h 30. Les restrictions d'accès commenceront dès 3 h 30 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant