Mapou needs love

le
0
Mapou needs love
Mapou needs love

Recruté cet été à la Roma pour permettre à l'OL d'exister en Ligue des champions, Mapou Yanga-Mbiwa est devenue la cible prioritaire des critiques lyonnaises. Comment inverser la tendance ? Avec un peu plus de chaleur humaine si l'on en croit ses anciens coéquipiers.

Fin octobre, après une défaite lyonnaise à St-Petersbourg en Ligue des champions, Mapou Yanga-M'Biwa s'était lâché en conférence de presse. " Mon début de saison est catastrophique " indiquait-il à propos de ses performances personnelles. " Il y a tout qui ne marche pas " concernant le niveau collectif de Lyon. Depuis son arrivée cet été en provenance de la Roma, le natif de Bangui, au Centrafrique, cristallise les critiques autour d'un OL qui déçoit. Avec un nouveau fiasco pas plus tard que mardi à Gerland, face à La Gantoise. Dans les arrêts de jeu, le défenseur a lâché le marquage de Coulibaly, qui a anéanti les derniers restes de fierté rhodanienne. Quelques jours plus tôt, il avait marqué contre son camp lors d'une déroute à Nice... " Quand on est moins bien, moins en confiance, il suffit de lâcher son marquage de 30 cm pour que l'attaquant marque, chaque tacle, chaque intervention est plus compliquée, ce sont des dynamiques pas évidentes à gérer " analyse Bruno Carotti, actuel directeur sportif de Montpellier et ancien coéquipier de l'international français dans l'Hérault. " Dans le foot, il y a des périodes comme ça, des mauvaises passes où les choses s'enchaînent dans le mauvais sens " assure Jean-Philippe Sabo, partenaire de Yanga-M'Biwa lors de la montée en Ligue 1 en 2009.

Lilian Compan : " Ce n'est pas le seul en cause "


Pour soigner les maux, il faut traiter la cause. L'intéressé avait évoqué une difficulté du groupe lyonnais " à se dire les choses ". Mais ce contexte difficile dans le Rhône n'est pas une excuse d'après Carotti : " Mapou connaissait la situation à Lyon avant de signer. " Pour lui, comme pour Lilian Compan, également de la montée de 2009, le défenseur paie surtout les carences collectives de l'OL : " Quand Lyon perd, on met cela sur le dos de Mapou. C'est trop, il n'est pas le seul en cause. " Un point de vue que Carotti appuie car " à son poste, c'est le travail d'une charnière, d'un duo, et plus généralement, on défend en équipe, pas à deux. " Si un attaquant est stigmatisé pour les buts qu'il rate, le défenseur l'est pour chaque erreur commise. " C'est un poste où l'on est facilement visé par les critiques " selon Jean-Philippe Sabo, pour qui Yanga-M'Biwa doit d'abord " faire abstraction de ce que…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant