Manuel Valls veut réformer une politique d'asile dépassée

le
0

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français va lancer une consultation pour réformer une politique d'asile "à bout de souffle" et raccourcir les délais d'examen des demandes, annonce le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Les pays de l'Union européenne sont parvenus fin avril à un accord qui prévoit des normes communes pour l'accueil et le traitement des demandes, qui devront être examinées dans un délai de six à neuf mois, alors que cette durée est actuellement de 16 mois en moyenne en France, sans compter leur instruction.

Manuel Valls s'engage dans Le Monde publié samedi à mettre cet accord en ?uvre au niveau national.

"Mais notre système est à bout de souffle, je ne l'accepte pas. Il faut le réformer", explique-t-il en précisant qu'avec 61.000 demandes en 2012, la France est le deuxième pays européen le plus sollicité après l'Allemagne.

Les centres d'hébergement sont saturés et le gouvernement a massivement recours à l'hébergement d'urgence, coûteux.

Une consultation nationale avec les élus locaux et les associations sera menée à partir de juillet pour "tout revoir", de l'hébergement à la procédure, et doit aboutir à l'automne.

Le ministre de l'Intérieur annonce également qu'il sera "intransigeant" sur l'éloignement des personnes déboutées et qui restent souvent en France de manière illégale, une part "non négligeable" de la demande d'asile correspondant selon lui à de la migration économique.

Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant