Manuel Valls veut plus de policiers sur le terrain

le
0
Dans sa réforme des commissariats, le ministre de l'Intérieur prévoit d'injecter 220 policiers supplémentaires en patrouille. Les syndicats s'inquiètent.

Des petits commissariats vidés de leur substance et donc voués à disparaître, à terme. «Autant dire la négation du service public de proximité». C'est la crainte de Patrice Ribeiro, le secrétaire général du syndicat de police Synergie-officiers, qui alerte depuis le 18 décembre, via son site Internet, sur les risques prévisibles, à ses yeux, d'un projet de réforme du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, visant à renforcer certains commissariats centraux dans dix départements en France pour mieux répartir leurs effectifs sur le terrain.

Sur 19 des 35 districts qui divisent les zones où la police nationale est implantée, des commissariats de sécurité publique devraient donc être réorganisés. Il s'agit de commissariats implantés au sein des districts de Marseille, Martigues, Arles, Aix-en-Provence, Saint...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant