Manuel Valls veut juguler l'explosion des cambriolages

le
2
LANCEMENT D?UN PLAN DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS À MAIN ARMÉE
LANCEMENT D?UN PLAN DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS À MAIN ARMÉE

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a lancé mercredi un plan de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée, qui sont en forte hausse en France et suscitent les critiques de l'opposition dénonçant des "effets d'annonce" et une absence de résultats.

Dans le même temps, sa collègue de la Justice, Christiane Taubira, a annoncé la diffusion d'une circulaire de politique pénale portant sur "ce phénomène criminel" auquel le gouvernement, dit-elle, veut s'attaquer avec force.

Le dispositif présenté par le ministre de l'Intérieur prévoit notamment la "mobilisation" des forces de l'ordre avec des "équipes et patrouilles dédiées", mais aussi le développement de la vidéo-protection.

Manuel Valls a affirmé lors d'une conférence de presse qu'il obtenait des "résultats très concrets" contre l'insécurité mais qu'il devait tenir un "discours de vérité" sur l'explosion des cambriolages.

"Depuis plus de cinq ans, leur nombre ne cesse de progresser. La hausse cumulée de 2008 à 2012 atteint +18%, et même +44% pour les vols par effraction dans les résidences principales", a-t-il dit.

Depuis le début de l'année 2013, l'augmentation se porte à +7,9%, aussi bien en zone police que gendarmerie.

Le nombre des vols à main armée, qui s'élève à 5.300 en 2012, a diminué d'un tiers en quinze ans, mais l'augmentation est nette depuis le début de l'année, avec +5,8% en zone police et 7,8% en zone gendarmerie.

"On ne peut pas rester sans réponse", a dit Manuel Valls qui, sans moyens supplémentaires, veut d'abord redéfinir une stratégie policière ciblant les cambrioleurs d'habitude et les filières structurées.

Il demande donc des diagnostics pour "chaque bassin de délinquance" à partir desquels seront élaborés des "plans d'action".

Le deuxième volet consistera à rendre les effectifs de police et de gendarmerie plus présents sur la voie publique, afin d'avoir un effet dissuasif dans les secteurs particulièrement touchés par les cambriolages.

Le ministre veut aussi étendre aux commerçants la méthode inaugurée en 2002 sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin pour sécuriser les transporteurs de fonds et établissements financiers touchés par les vols à main armée.

Dans les secteurs les plus sensibles, comme les bijouteries ces derniers mois, Manuel Valls veut mettre en place des dispositifs d'alerte des forces de l'ordre en temps réel, pour réduire les délais d'intervention.

Il a également cité l'aspersion d'un nuage inerte et inoffensif qui permet le "marquage invisible et durable" des agresseurs, un système actuellement expérimenté en Seine-Saint-Denis.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le mercredi 25 sept 2013 à 17:54

    Commencez par gracier Zemmour. On verra après.

  • M4760237 le mercredi 25 sept 2013 à 17:53

    Mais pourquoi en veut-il tant aux immigrés ? Traditionnellement, c'est la droite qui fait le sale boulot !