Manuel Valls se veut ferme mais transparent sur l'immigration

le
2
MANUEL VALLS SE VEUT FERME MAIS TRANSPARENT SUR L'IMMIGRATION
MANUEL VALLS SE VEUT FERME MAIS TRANSPARENT SUR L'IMMIGRATION

PARIS (Reuters) - Manuel Valls veut rompre avec l'affichage d'objectifs en matière d'expulsions d'étrangers en situation irrégulière développé par Nicolas Sarkozy tout en faisant un "maximum d'éloignements", mais dans un cadre transparent.

Dans le journal Le Monde, daté du 14 mars, le ministre de l'Intérieur confirme avoir envoyé mardi à tous les préfets une circulaire prônant une approche "plus qualitative" de l'éloignement des étrangers.

"Je veux rompre avec cette politique basée sur des critères arbitraires au profit d'une action ferme et déterminée dans le respect des droits des personnes", explique-t-il.

"Cela ne veut pas dire que nous éloignerons moins. Nous tenterons toujours de faire un maximum d'éloignements. Mais dans un cadre transparent", ajoute-t-il.

Manuel Valls avait annoncé un nombre record d'expulsions pour 2012, avec 38.200 étrangers reconduits dans leur pays, soit une hausse de 11,9%, tout en attribuant l'essentiel de ce résultat à son prédécesseur UMP Claude Guéant.

Sa fermeté affichée et son vocabulaire parfois emprunté à celui de Nicolas Sarkozy lui valent les critiques d'une partie de la gauche mais en font le ministre le plus populaire du gouvernement.

La circulaire envoyée mardi demande aux préfets de ne plus comptabiliser les retours volontaires -en particulier des populations Roms- comme des expulsions, précise Le Monde.

Elle insiste par ailleurs auprès des préfets pour que l'assignation à résidence soit préférée au placement en centre de rétention.

Enfin, le ministre demande que cessent les interpellations qui pouvaient avoir lieu lorsqu'un étranger se rendait au guichet d'une préfecture pour tenter de régulariser sa situation.

Malgré ces assouplissements, la circulaire défend des positions très strictes sur d'autres points, comme l'éloignement des personnes qui se voient refuser le droit d'asile.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le mercredi 13 mar 2013 à 17:11

    Vals "ferme et transparent" ? Il se prend pour un préserve - hâtif ? Ou Vals avec Bachir ?

  • M9390997 le mercredi 13 mar 2013 à 16:28

    Il est trop tard, c est foutu. J ai suggéré à mon fils de quitter la France, d immigrer au Canada ou en Autralie avec son diplôme d Ing. Plus d avenir dans l amère patrie !