Manuel Valls se lâche sur Hollande et Macron

le
0
Le Premier ministre Manuel Valls ne retient plus ses coups.
Le Premier ministre Manuel Valls ne retient plus ses coups.

Lorsqu'il fait une plaisanterie, Manuel Valls a toujours du mal à desserrer la mâchoire, le ton est rarement détendu, le rire souvent nerveux. Encore plus en ce moment. On savait que le Premier ministre était exaspéré par Emmanuel Macron. Cela fait près d'un an que ses proches martelaient que Valls et le ministre de l'Économie, qui le concurrence sur le créneau du moderne transgressif, ne « jouaient pas dans la même cour ». L'expérimenté et le novice devaient cesser d'être comparés par une presse en quête de sensationnel, pestaient les vallsistes. On savait que le Premier ministre était aussi légèrement agacé par le fait que François Hollande ne recadre pas le jeune ambitieux. Il avait du mal à le cacher, mais tentait de ne pas le dire trop clairement.

Il faut croire que la distance libère. En déplacement d'une semaine à l'autre bout du monde, Manuel Valls a livré le fond de sa pensée. Dans l'avion qui le menait jeudi 28 avril vers la Nouvelle-Calédonie, le voilà qui renvoie dos à dos Emmanuel Macron et François Hollande. Il fait du chef de l'État le coupable et la victime de l'échappée en solitaire de son ancien conseiller à l'Élysée. « Je crois que ce n'est pas avec moi que c'est tendu », lâche Valls pour commencer, sous-entendant que les relations se sont envenimées entre le président et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant