Manuel Valls renforce l'arsenal antiterroriste

le
0
La loi vise à combler les lacunes constatées lors de l'affaire Merah.

Consolider l'arsenal policier et combler certaines lacunes judiciaires pour mieux lutter contre le spectre islamiste. Telle est l'ambition du projet de loi «relatif à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme» porté mercredi par Manuel Valls en Conseil des ministres. Jetant les bases d'un «dispositif fiable, amélioré et répondant aux nouvelles exigences du terrain», ce texte a été concocté depuis trois mois par un groupe de travail associant, de façon assez originale, des magistrats spécialisés, des policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) et du contre-espionnage (DCRI) ainsi que deux conseillers de la Cour de cassation.

«La première urgence était de reconduire et sanctuariser le précieux outil, qui tombait à échéance à la fin de l'année, permettant aux services spécialisés de se brancher aux données de connexions téléphoniques et Internet, vecteur de choix pour les candidats à l'autoradicalisation, précise un conseiller de la Place Bea

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant