Manuel Valls redoute une «mélenchonisation» du PS

le
0
Candidat aux primaires du PS en vue de 2012, le député socialiste a pris ses distances avec le porte-parole du parti, Benoît Hamon.

L'âge de départ en retraite continue de semer le trouble au Parti socialiste. Dimanche, c'est le député Manuel Valls qui a pris ses distances avec les positions du porte-parole Benoît Hamon, plus à gauche que «la ligne officielle» du mouvement.

«Quand on est porte-parole du PS, il faut non seulement défendre le projet que nous avons adopté, qui intègre l'allongement de la durée de cotisation, et aussi être bien conscient que l'élection de 2012 se joue sur la question de la crédibilité et de la vérité», a expliqué l'élu évryen sur Radio J. «Dire que nous pourrions revenir sur l'allongement de la durée de cotisation, que nous avons intégrée dans notre projet, c'est une faute politique.»

«Cet inconscient qu'il faut toujours être très à gauche...»

Adopté au printemps dernier par le bureau national du PS, le texte censé concilier l'aile gauche et l'aile droite du parti avait été adopté au prix d'un certain flou sur la durée de cotisation. Pour le PS

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant