Manuel Valls nie traquer les sources du Figaro

le
1

L'Express affirme que Manuel Valls veut identifier le ou les informateurs de Jean-Marc Leclerc, journaliste au Figaro .

Après que L'Express a affirmé que le ministère de l'Intérieur cherchait activement à identifier de possibles sources de ­notre collaborateur Jean-Marc ­Leclerc, auteur ces dernières se­maines de plusieurs articles révélant la teneur de rapports confidentiels, Manuel Valls dément l'information, qu'il qualifie de «totalement infondée». M. Valls a «rappelé avec force que ces allégations sont mensongères et qu'il est extrêmement attaché à la liberté de la presse ainsi qu'à la protection des sources. Le temps des "enquêtes" est révolu.» À l'en ­croire, aucune enquête interne - notamment au sein de la police aux frontières, désignée par L'Express - ne serait donc lancée afin de démasquer une source présumée du ­Figaro.

Cette controverse survient alors que le gouvernement doit prochainement défendre un proje...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le jeudi 6 fév 2014 à 08:20

    En fait je pense qu'il est normal qu'un ministre cherche a identifier (et sanctionne) un fonctionnaire qui diffuse des informations secrètes dont il a connaissance dans son travail. Je n'ai jamais défendu ceux qui trahissent leurs engagements.