Manuel Valls, le neutralisator !

le
0
Manuel Valls, le nouveau Premier ministre.
Manuel Valls, le nouveau Premier ministre.

Depuis la nomination de Manuel Valls à Matignon, une partie des socialistes se demande si François Hollande n'a pas perdu la tête en choisissant le plus clivant d'entre eux. Mais le président a bel et bien conservé son sens tactique et sa décision est habile. Avec Manuel Valls Rue de Varenne, François Hollande réalise une opération compte triple. Il neutralise la droite Le surnom du nouveau Premier ministre au PS a longtemps été "Sarko de gauche". En 2007, Nicolas Sarkozy lui propose d'ailleurs de faire partie de son gouvernement. Le député maire d'Évry refuse. Mais cela ne l'empêche pas de défendre des positions similaires à celles de l'UMP. Pendant la campagne pour la primaire en 2011, qui le révèle à l'opinion publique, il assume vouloir déverrouiller les 35 heures, il défend la TVA sociale et il soutient même la fameuse règle d'or de Nicolas Sarkozy, qui consiste à aller vers l'équilibre des comptes en imposant la rigueur budgétaire ! Tout cela le rend très populaire à droite, au point que, parmi ses 5,63 % de voix à la primaire, il y avait des électeurs... de droite ! Au ministère de l'Intérieur, cette popularité s'accroît. D'autant qu'il confirme sa fermeté, se montrant défavorable au droit de vote des étrangers notamment, et engage un bras de fer avec la ministre de la Justice Christiane Taubira. Il offre donc beaucoup moins de prise à la droite que Jean-Marc Ayrault, moins iconoclaste. De fait, peu de voix de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant