Manuel Valls : «le chômage baissera» d'ici à 2017

le , mis à jour à 21:22
9
Manuel Valls : «le chômage baissera» d'ici à 2017
Manuel Valls : «le chômage baissera» d'ici à 2017

Manuel Valls, le Premier ministre, s'est exprimé ce mercredi au micro de BFMTV. Il a répondu, en direct de Matignon, durant une heure aux questions de Ruth Elkrief, entre 19 heures et 20 heures. Le chef du gouvernement a abordé les grands sujets de la rentrée.

Il est notamment revenu sur la mesure controversée de déchéance de la nationalité des binationaux condamnés pour terrorisme. Il a écarté une extension de cette mesure aux citoyens n'ayant que la nationalité française car «la France ne peut pas créer des apatrides». Il s'est dit convaincu que la révision de la Constitution pour y introduire cette peine et rénover l'état d'urgence «sera adoptée à une large majorité» par les parlementaires, y compris ceux du PS.

Sur le front de l'emploi, Manuel Valls reconnait que les créations sont pour l'instant «insuffisantes» mais il a affirmé que «le chômage baissera» en 2016. 

Interrogé sur ses ambitions futures, le Premier ministre affirme qu'accaparé par sa «mission», il «ne peut pas» se «projeter dans l'avenir», autrement dit, songer à une candidature à la présidentielle de 2017.

>> Retrouvez les principales déclarations de Manuel Valls :

19h57. «Il m'est arrivé de me projeter dans l'avenir, là je ne peux pas. Je suis concentré sur mon travail. Je suis un homme de mission.»

«Comme Premier ministre, je veux que la Nation et la République vivent. Je suis profondément français. En étant dans ce bureau avec ces peintures de Fragonard, quand je pense à la musique... Je dis soyons fiers !» 

19h53. Pas de vaste remaniement du gouvernement. Un remaniement «est toujours possible. Je ne pense pas que ce soit la préoccupation numéro un. Il peut y avoir tel ou tel changement», a déclaré le Premier ministre, citant le cas de la ministre du Logement Sylvia Pinel qui va quitter ses fonctions pour se consacrer à son mandat de vice-présidente en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ja_smith il y a 11 mois

    Hollande sera assez largement réélu en 2017. Valls lui succédera.

  • M6418959 il y a 11 mois

    C'est l'indécence, dans toute sa splendeur. S'ils n'ont pas de pain, donner leur de la brioche, comme disait Marie-Antoinette.

  • M6418959 il y a 11 mois

    Qu'ils se mettent dans la peau d'un chômeur. Les politiques devraient vivre par eux-même le chômage. Comme d'habitude, paroles, paroles, paroles.......

  • M999141 il y a 11 mois

    forcément, en basculant 500 000 chomeurs vers la formation, ça va baisser, mais aller en formation, ce n'est pas trouver un emploi ! le bonneteau continue !

  • bouletj1 il y a 11 mois

    Je crois qu'il a raison le socialo hidalgo ! il va faire comme sa copine Martine à l'époque, il va FABRIQUER des emplois précaires et de la formation pour dégarnir la catégorie A des chômeurs et hop là le tour de passepasse attrape NIGAUDS ! En fait, ce qu'ils n'ont pas encore compris c'est que la création d'emplois est faite par les Entrepreneurs et par de la Confiance ! or, les Socialos ont massacrés les uns et détruit l'autre !

  • ecerutti il y a 11 mois

    Oui, probablement mais pas merci à vous!

  • bordo il y a 11 mois

    Bavardages de Manolo.

  • janaliz il y a 11 mois

    Ils se moquent de nous. Ils ont plombé l'économie pour des années. Ils ont créé une super caste d'assistés. Et la bouche en coeur ils vont affirmer que la petite baisse du chômage sur les 2 ou 3 mois de 2017, si elle n'a pas été plus conséquente, c'est la faute des entreprises, aux exilés fiscaux qui sont allés investir ailleurs. Nous monsieur, responsables, vous n'y pensez pas...

  • mark92 il y a 11 mois

    Baissera ? Par rapport à 2012 ?? Mais que 15 000€/mois à vie le premier sinistre de France. Retour au bled. Qui va payer ??