Manuel Valls : la France n'accueillera "pas plus de 30 000" réfugiés

le , mis à jour le
0
Manuel Valls, photo d'illustration.
Manuel Valls, photo d'illustration.

Après un an et demi à Matignon, le Premier ministre a fait le bilan de son action en tant que chef du gouvernement. Une grande partie des ministres était également présente sur le plateau pour afficher son soutien.

Manuel Valls est revenu sur la crise des migrants au coeur de l'actualité française et européenne alors que les membres de l'Union européenne se sont mis d'accord sur une répartition des réfugiés pays par pays. "On ne prend pas aux Français, ou à ceux qui vivent en France, on n'oppose pas. Il n'y a pas cette concurrence des pauvretés", a affirmé Manuel Valls.

"La France est attachée au droit d'asile"

"La France a accueilli, depuis trois ans, en moyenne, 66 000 demandes d'asile. L'Allemagne, 400 000 en 2014. Ce sont là les ordres de grandeur. Il rentre 1 000 réfugiés par jour en Suède", a rappelé le Premier ministre, qui promet que "la France n'accueillera pas plus de 30 000 réfugiés". "Ça ne sera pas plus", a-t-il insisté.

"La France est attachée au droit d'asile. Le faire vivre demande humanité, générosité et aussi maîtrise, fermeté", a souligné Valls, qui reconnaît que "l'État doit assumer ses responsabilités".

34 000 emplois créés en un an

"Ce sont de mauvais chiffres, bien sûr", a déclaré le Premier ministre sur France 2, devant la quasi-totalité de son gouvernement présente sur le plateau de l'émission Des paroles et des actes.

"C'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant