Manuel Valls invite les Juifs de France à la confiance

le
0

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a fustigé dimanche un antisémitisme nouveau qui se cache "derrière la haine de l'Etat d'Israël", et appelé les Juifs de France à avoir confiance en leur pays, au lendemain de débordements à Paris en marge d'une manifestation pro-palestinienne qui avait été interdite.

Le Premier ministre s'exprimait à l'occasion d'une cérémonie commémorant le soixante-douzième anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv, durant laquelle 76.000 Juifs dont 11.000 enfants ont été déportés.

"À l'antisémitisme historique (...) s'ajoute un antisémitisme d'une forme nouvelle qu'il est hors de question de nier ou de cacher (...) il se répand sur internet (...) il se répand aussi dans nos quartiers populaires auprès d'une jeunesse souvent sans repère, sans conscience de l'Histoire et qui cache sa haine du Juif derrière un antisionisme de façade et derrière la haine de l'Etat d'Israël", a déclaré Manuel Valls.

"Dans ce lieu dont je mesure le poids qu'il donne à mes mots (...) je veux inviter les Juifs de France à avoir confiance en leur pays, en sa détermination à ne jamais céder", a-t-il ajouté.

Des milliers de personnes ont bravé samedi à Paris l'interdiction de manifester en faveur des Palestiniens de Gaza et certains d'entre eux ont provoqué des affrontements violents avec les forces de l'ordre dans le nord de la capitale.

Les débordements observés sont "inacceptables", a jugé dimanche le Premier ministre, justifiant de nouveau l'interdiction de la manifestation, un choix critiqué par certaines organisations pro-palestiniennes et par une partie de la gauche qui reproche au gouvernement d'être trop favorable à Israël.

"La France ne laissera pas les esprits provocateurs alimenter je ne sais quel conflit entre les communautés", a dit Manuel Valls, appelant à un "sursaut de la société" contre l'antisémitisme.

Le Premier ministre a par ailleurs implicitement fait référence dimanche à l'humoriste Dieudonné, dont le spectacle a été interdit en début d'année.

Il faut "veiller scrupuleusement à ce que la réalité historique de la Shoah ne soit jamais contestée", a-t-il dit.

Il faut "veiller également à ce qu'elle ne soit pas relativisée, ou livrée aux mains coupables de ceux qui la caricaturent, la banalisent, en font le sujet de plaisanteries infâmes".

Israël a déclenché son offensive contre le territoire palestinien le 8 juillet, à la suite de tirs de roquettes contre son sol.

Selon le ministère gazaoui de la Santé, au moins 370 Palestiniens, dont nombre de civils, ont été tués en 13 jours de conflit, et 2.600 autres ont été blessés. Du côté israélien, on déplore la mort de deux civils et de cinq soldats.

(Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant