Manuel Valls : « Il faut restaurer pleinement l'autorité »

le
42
Manuel Valls : « Il faut restaurer pleinement l'autorité »
Manuel Valls : « Il faut restaurer pleinement l'autorité »

En cet été où François Hollande a demandé à ses ministres de rester mobilisés ? et de le montrer ?, Manuel Valls, en charge des dossiers les plus délicats, est sur tous les fronts.

LA VIOLENCE

Quels enseignements tirez-vous des récents événements de Trappes?

MANUEL VALLS. L'assaut du commissariat de Trappes a été d'une violence extrême. Les policiers ont dû tirer près de 700 grenades pour se dégager des voyous qui les agressaient. Mais, plus largement, l'actualité récente, que ce soit pour le drame de Brétigny, les incidents de Trappes ou sur les gens du voyage, montre que le débat public dérape très vite et peut, également, se pervertir. La France ne mérite pas cette violence et cette indécence.

Comment expliquez-vous que la situation ait dégénéré aussi vite? Y a-t-il un climat de violence généralisé?

Non, il y a surtout une mise en cause généralisée de la parole de la police. Et cela, je ne l'accepte pas! Nous avons besoin que la police soit respectée. Nous vivons une crise de l'autorité. La voix des parents, de l'enseignant, du juge, du policier, de l'élu est trop souvent contestée. Le chef de l'Etat l'a exprimé à plusieurs reprises : il faut restaurer pleinement l'autorité. Et je rappelle que la police nationale est parmi les institutions les plus contrôlées. Par son recrutement, elle est aussi à l'image de la diversité de notre société.

Par rapport à l'action de la police, vous demandez une sorte d'union nationale?

La sécurité n'est ni de droite ni de gauche. C'est une valeur de la République. Chacun doit prendre ses responsabilités et se rassembler autour des forces de l'ordre qui travaillent dans des conditions très difficiles. Les relations entre les forces de l'ordre et la population doivent être des relations de confiance. Le nouveau code de déontologie, le numéro de matricule apparent pour les policiers et gendarmes, les caméras individuelles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frede331 le mardi 30 juil 2013 à 10:51

    Prend exemple sur tes freres espagnols et catalan. Tolerance zero sur l'immi.gration musu.lmane . Mais bon, en bon Fr.anc Mac.on, il faut bien contribuer au chaos et laisser monter ce fl.eau qui finira par provoquer une guerre civile en France et partout en Europe sauf dans les pays qui font attention (Allemagne , Espagne, ...)

  • 11246605 le mardi 30 juil 2013 à 09:49

    Non la France ne mérite pas cette violence et indécence. Taubira et valls en sont responsables et bien d'autres avant eux...

  • p-mart le mardi 30 juil 2013 à 09:32

    et bien vas y valls, c'est ton boulot, arrête de causer et bouge !!!!

  • M1961G le mardi 30 juil 2013 à 08:18

    walls + taubira = insécurité .quand ces deux là partiront , la sécurité reviendra .

  • ref1929 le mardi 30 juil 2013 à 01:02

    Hélas plus beaucoup de SOLDATS DE L'EMPIRE ... vu les réductions budgetaires et ce serait pas du luxe pour séparer le bon grain de l'ivraie chez nos compatriotes "polysesiens"

  • nayara10 le mardi 30 juil 2013 à 00:18

    Un coup de Botte aux fesses et il montera plus haut ...Je ne voudrais pas être obliger de dire ce que je ne pense pas ,devant les mairdia$..

  • ref1929 le lundi 29 juil 2013 à 22:47

    on pourrait meme dire que c'est un prétentieux et qu'il présume de ses capacités.

  • ref1929 le lundi 29 juil 2013 à 22:41

    Vu la photo il en a une grosse matraque le probleme c'est qu'il sait pas quoi en faire et ou la mettre.

  • ref1929 le lundi 29 juil 2013 à 22:28

    Qu'il commence par mettre de l'ordre au gouvernement

  • slivo le lundi 29 juil 2013 à 22:18

    Avec un nouveau claquement sec de bottes, celui qui fait fureur au parti national (socialiste) a dit : ya qu´a... faut qu´on. cela etant, rien ne vous empeche décrire faut qu´on autrement...