Manuel Valls : « Etre lucide face à la menace, ce n'est pas basculer dans le populisme »

le
2
Manuel Valls, Premier ministre, répond à une interview du Monde dans son bureau à l'hôtel de Matignon, à Paris, jeudi 28 juillet.
Manuel Valls, Premier ministre, répond à une interview du Monde dans son bureau à l'hôtel de Matignon, à Paris, jeudi 28 juillet.

Dans un entretien au « Monde », le premier ministre assure que « la France a une stratégie pour gagner cette guerre » contre l’organisation Etat islamique. Il estime que Nicolas Sarkozy « perd ses nerfs », et propose « une nouvelle relation avec l’islam de France ».

Dans un entretien au Monde, vendredi 29 juillet, Manuel Valls répond aux attaques de l’opposition après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), estimant qu’il y a « une ligne infranchissable : l’Etat de droit ». « Mon gouvernement ne sera pas celui qui créera des Guantanamo à la française », assène le premier ministre.

« Cette guerre, qui ne concerne pas que la France, va être longue et nous allons connaître d’autres attentats. Mais nous allons la remporter. Car la France a une stratégie pour gagner cette guerre », assure M. Valls. « Nous devons, d’abord, écraser cet ennemi à l’extérieur », explique-t-il.

Le président du parti Les Républicains (LR), Nicolas Sarkozy, a proposé, mercredi, dans un entretien au Monde, une série de mesures, appelant à sortir du « cadre » juridique actuel et estimant que face à la « barbarie », « la gauche est tétanisée ». Jeudi, dans Le Figaro, c’est son numéro chez Les Républicains, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, qui a demandé la démission du premier ministre et du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve.

« Nicolas Sarkozy perd ses nerfs »

Pour M. Valls, « être lucide face à la menace, ce n’est pas basculer dans le populisme » et « sur la sécurité, la gauche n’a pas de leçons à recevoir ». Face aux propositions venues des Républicains, il exhorte les Français à « rejeter les solutions démagogiques qui font croire que nous pouvons en terminer [avec la menace terroriste] en...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 il y a 4 mois

    Comment vider une cuve en laissant le robinet qui la remplit ouvert?

  • M7166371 il y a 4 mois

    parce que protéger le peuple c'est basculer dans le populisme , les pieds sur terre monsieur le ministre, il est grand temps !