Manuel Valls crée une polémique sur l'immigration

le
20
MANUEL VALLS RELANCE LE DÉBAT SUR LA POLITIQUE DE REGROUPEMENT FAMILIAL
MANUEL VALLS RELANCE LE DÉBAT SUR LA POLITIQUE DE REGROUPEMENT FAMILIAL

PARIS (Reuters) - Manuel Valls tente de relancer le débat sur la politique migratoire de la France et l'un des ses piliers, le regroupement familial, une initiative critiquée au sein du gouvernement et à sa gauche.

La pertinence d'un débat sur le regroupement familial a été contestée mardi notamment par la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine mais aussi par le Parti communiste et un ancien président de SOS Racisme.

Durant le séminaire de rentrée du gouvernement consacré lundi à la politique d'avenir de la France, Manuel Valls aurait provoqué un froid par ses propos concernant la politique d'immigration, notamment le regroupement familial, écrit mardi le quotidien Le Parisien.

Interrogé mardi sur RMC et BFMTV, le ministre de l'Intérieur a paru agacé que son opinion ait été rapportée publiquement mais a de nouveau abordé ce thème.

"Il faut rebâtir un partenariat avec l'Afrique notamment sur la question migratoire", a dit Manuel Valls, confirmant implicitement certaines des déclarations que lui attribue Le Parisien.

"C'est l'ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France, pour l'Europe et notamment le bassin méditerranéen et toutes les questions seront posées et j'ai dit, parmi d'autres, la question du regroupement familial peut être posée", a-t-il ajouté.

Un point de vue que ne partage pas Marisol Touraine. "Je crois que nous devons rappeler que nous sommes dans un cadre républicain et que ce cadre républicain doit être réaffirmé", a-t-elle dit sur France 2

"Pour ma part, je ne crois pas que la mise en cause du regroupement familial serait une manière de faire vivre notre cadre républicain", a ajouté la ministre des Affaires sociales.

"ORIENTATION FUNESTE"

Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti communiste, voit pour sa part dans les propos de Manuel Valls "une orientation funeste et catastrophique pour tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche".

Dominique Sopo, ancien président de SOS Racisme et membre du conseil national du PS, s'inquiète de propos "d'une extrême gravité en ce qu'ils remettent en cause, sur la base de fantasmes habituellement délivrés par une partie de la droite, un fondement essentiel à une politique migratoire humaniste."

"Ces dernières années, la gauche avait su souligner son indignation lorsque, sous l'effet du populisme migratoire de Nicolas Sarkozy, ce dernier avait remis en cause à plusieurs reprises le regroupement familial, que ce soit par le durcissement des conditions de ressources et d'habitat ou par la très indigne tentative d'instaurer en 2007 des tests ADN", rappelle-t-il dans un communiqué.

Selon Le Parisien, Manuel Valls aurait également heurté certains de ses collègues en posant lundi la question de la compatibilité de l'islam avec la démocratie.

Le ministre des Finances, Pierre Moscovici, a volé mardi au secours de Manuel Valls qui, selon lui, a dit précisément l'inverse.

"Quand je lis que certains disent que Manuel Valls aurait laissé planer un doute sur le fait que l'islam soit compatible avec la République, pas du tout, ce qu'il a dit, c'est exactement le contraire, il a dit: nous allons montrer, nous sommes en train de montrer que l'islam est compatible avec la République. Ne nous faisons pas de faux procès", a dit Pierre Moscovici sur France Inter.

Capucine Fachot-Charbonneau, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bignou56 le mardi 20 aout 2013 à 21:26

    C'est pourtant la vérité : nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde...

  • mpoinsi1 le mardi 20 aout 2013 à 21:21

    Monsieur Valls avait eu l'occasion de dire tout ce qu'il pensait (de mal) des 35h au début de la pré-campagne présidentielle (et se fit vite rabrouer par les dinosaures du ps). Aura t il l'audace de réitérer la meme position courageuse dans un proche avenir ?

  • colafer le mardi 20 aout 2013 à 19:46

    Mr Valls agissé, faites ce que vous dites c'est ca que les francais attendent !!! Enfin qq un de gauche qui dit tout ha ut ce que tout le monde pense !

  • bouhnik le mardi 20 aout 2013 à 19:13

    Tout ce blablabla est un melange d'hypocrisie et de naïveté

  • M4709037 le mardi 20 aout 2013 à 19:11

    De toute façon le FN montera encore.

  • M7403983 le mardi 20 aout 2013 à 19:05

    Bon Manuel, encore une bise à Taubi et tout cela sera OK. Un peu de souplesse que diable !! et en musique ... SVP ta femme elle connait la musique !! un petit effort ... Quand tant de bons Français sont dans la difficulté !! Ouff c'est dur ce post !!

  • ppetitj le mardi 20 aout 2013 à 18:58

    une politique pour l'immigration : simple arrêt de l'immigration.

  • lguille4 le mardi 20 aout 2013 à 18:57

    Dans beaucoup de pays, aux USA par exemple, il n'y a pas de regroupement familial. Valls quant à lui fait de la comm, comme d'habitude, et cherche à suivre le vent.

  • M4841131 le mardi 20 aout 2013 à 18:51

    il faut une immigration négative

  • LeRaleur le mardi 20 aout 2013 à 15:43

    2014 arrive, ils ont peur de MLP, leur blabla va se rapprocher de ses idées, mais ils ne feront rien. Après ils auront tout oublié.