Manuel Valls consulte pour composer son gouvernement

le
35
MANUEL VALLS OEUVRE À LA COMPOSITION DE SON GOUVERNEMENT
MANUEL VALLS OEUVRE À LA COMPOSITION DE SON GOUVERNEMENT

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - Les grandes manoeuvres ont commencé pour la composition du gouvernement de Manuel Valls, équipe resserrée d'une quinzaine de ministres où des proches du président, comme du nouveau Premier ministre, seront placés aux postes-clés.

Mais l'ancien ministre de l'Intérieur a été confronté à une crise avec les alliés écologistes de la majorité avant même le passage de témoin avec Jean-Marc Ayrault qui a eu lieu ce mardi à 15h00, les Verts étant divisés sur leur participation au gouvernement.

Si le sort de certains ministères importants, comme les Affaires étrangères, où Laurent Fabius devrait rester, semble réglé, d'autres, comme l'Economie et la Justice, faisaient l'objet d'intenses discussions mardi matin.

Manuel Valls a poursuivi mardi ses consultations entamées la veille pour former l'"équipe resserrée, cohérente et soudée" annoncée par François Hollande lundi soir et dont la composition pourrait être annoncée mercredi sur le perron de l'Elysée.

Elle devrait compter une quinzaine de ministères, dont certains organisés en pôles pour des raisons d'efficacité, complétés par des secrétariats d'Etat.

LE DRIAN DONNÉ À L'INTÉRIEUR

Les députés écologistes reçus mardi matin par Manuel Valls ont fait état de "discussions intéressantes", relançant les spéculations sur une possible participation après le refus anticipé, pour cause de désaccords politiques, des deux ministres écologistes démissionnaires Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement).

Parmi les hypothèses avancées mardi, on évoquait de sources gouvernementales l'entrée au gouvernement de Ségolène Royal, ancienne ministre et mère des quatre enfants du président, à la tête d'un ministère de la Transition écologique.

Mais ce ministère aurait été proposé aux écologistes par Manuel Valls mardi matin, selon des sources.

Un proche du président, Jean-Yves Le Drian, est pressenti à l'Intérieur. Il pourrait être remplacé à la Défense par un nouveau venu, le maire de Dijon François Rebsamen.

D'autres "hollandais historiques" comme Stéphane Le Foll et Michel Sapin, anciennement à l'Agriculture et au Travail, pourraient avoir des postes importants.

Une façon pour le président d'équilibrer une équipe désormais dirigée par un homme au style et aux ambitions bien différentes de celles du loyal Jean-Marc Ayrault, que le chef de l'Etat a, selon des proches, beaucoup hésité à congédier.

La composition du ministère de l'Economie, beaucoup critiqué sous l'ère Ayrault, sera l'une des clés de la réussite de Manuel Valls, contraint de résoudre une difficile équation mêlant réduction des déficits publics sur fond d'injonctions bruxelloises, économies drastiques et réforme de l'Etat.

Le tout dans un souci de "justice sociale" demandé par le président, qui a promis des baisses d'impôts et de cotisation.

Dans ce contexte, Benoît Hamon, tenant de l'aile gauche du Parti socialiste, pourrait être promu et obtenir le ministère de l'Education nationale aux dépens de Vincent Peillon.

REMOUS AU PS

Les fonctionnaires de Bercy disent n'avoir "aucune idée" du sort réservé à leur ancien patron, Pierre Moscovici, ou de celui de Bernard Cazeneuve, anciennement au Budget, que certaines rumeurs annoncent au secrétariat général de l'Elysée.

Le secteur du Commerce extérieur pourrait rejoindre au Quai d'Orsay, toujours dirigé par Laurent Fabius, soucieux de développer la "diplomatie économique".

Arnaud Montebourg, pressenti à la tête d'un pôle Industrie aux compétences élargies, a dit mardi sur France Inter tout le bien qu'il pensait du nouveau Premier ministre, qu'il avait affronté à la primaire socialiste en 2011.

"Manuel Valls a le sens de la décision, il sait mener une équipe, c'est un homme qui a à la fois l'audace, l'intelligence et l'ambition. Donc nous pouvons réussir ce gouvernement de combat, donc en effet je soutiens Manuel Valls", a-t-il dit.

D'autres ténors socialistes ont été moins diplomates à l'égard du nouveau chef du gouvernement, à l'image du député Henri Emmanuelli, qui a déploré un "coup de barre à droite".

"J'ai prévenu le chef de l'Etat que mon vote pour la confiance n'était pas acquis", a-t-il dit à propos du vote à l'Assemblée sur le pacte de responsabilité, auquel François Hollande vient d'assortir d'un pacte de solidarité fondé sur l'emploi, la jeunesse et le pouvoir d'achat.

Des critiques contre Manuel Valls devraient encore se faire entendre au Bureau national du PS prévu mardi soir.

"Mais cela devrait se calmer. Ils vont laisser Valls s'installer et attendre son discours de politique générale pour se faire un avis", tempère une source au PS.

Manuel Valls a fait partie des ténors ayant poussé à la nomination d'Harlem Désir au poste de Premier secrétaire, qui lui a apporté son appui dès lundi soir.

Le nouveau Premier ministre pourrait être tenté de placer certains de ses fidèles au gouvernement, comme les députés Jean-Jacques Urvoas et Jean-Marie Le Guen.

La communication, souvent cacophonique sous l'ère Ayrault, devrait être revue, ce qui pourrait valoir à Najat Vallaud-Belkacem la perte de son poste de porte-parole du gouvernement.

(avec Service France, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 le mardi 1 avr 2014 à 19:51

    OK j'admets! je suis démasqué! c'est PSDI qui m'a entraîné sur ce mauvais chemin. Mais, je vais me confesser pour ce pêché, et vous retrouve demain avec un gvt tout neuf et efficace.

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 19:42

    M644 : et vous ne seriez pas aveuglé par votre amour caché du PS , allez dites nous tout, livrez vous que diable !!!

  • M6445098 le mardi 1 avr 2014 à 19:28

    bien vu M740. PSDI est un grand militant du PS intervenant régulièrement sur le forum, un peu/beaucoup aveuglé par son amour passionnel pour François Hollande.

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 19:27

    M644 : "sketchs de Benny Hill!" il me semble que vous vous égarez !! Vous êtes bien le clone de PSDI me semble t'il n'Est-ce pas !!!!

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 19:19

    M644 : il faut attendre peut être attendre le 4eme degré et la suite ... A tout le moins, j'espère que votre PSDI ne va pas souffrir de cette élévation de température !!!

  • M6445098 le mardi 1 avr 2014 à 19:14

    Ce gvt m'a beaucoup fait rire; à croire qu'il avait calqué sa politique sur les sketchs de Benny Hill!

  • M6445098 le mardi 1 avr 2014 à 19:10

    M740 : c'est du 2ème voire 3ème voire...dégré! en toute franchise, je ne pense pas que l'ancien gvt ait fait du bon travail pour notre pays, bien au contraire; quant au nouveau j'attends de voir mais je ne me fais aucune illusion.

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 19:03

    Je reviens vers vous M644 et vous remercie de votre franchise sur ce forum, ce qui est RARE , je tiens à le souligner. Cependant, il convient de ne pas se laisser emporter par telle considération à court terme ... La vie est un long cheminement ... IL FAUT VOIR L'ESSENTIEL : QU'EST-CE QUI EST BON POUR NOTRE PAYS ... Pour un minimum de futur ???

  • M6445098 le mardi 1 avr 2014 à 18:21

    M740 : je ferai en sorte de suivre votre conseil. mais quand je parle du gvt, je me laisse emporter par mon enthousiasme, et je ne taris pas d'éloges à son égard. en outre, j'essaye de relever le moral de PSDI qui déprime un peu depuis une dizaine de jours...

  • M7403983 le mardi 1 avr 2014 à 18:07

    M644 : ben vous voyez quand vous le voulez vous faites court. Bien à vous . Un conseil si je puis me le permettre : court et factuel dans vos propos Merci .