Manuel Valls chute de 12 points dans le baromètre OpinionWay

le
5
MANUEL VALLS CHUTE DE 12 POINTS DANS LE BAROMÈTRE OPINIONWAY
MANUEL VALLS CHUTE DE 12 POINTS DANS LE BAROMÈTRE OPINIONWAY

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, un temps membre le plus populaire du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, chute de douze points dans le baromètre de février d'OpinionWay après une série de reculs dans des enquêtes d'opinion depuis début 2014.

Dans cette enquête pour Clai, Metronews et LCI diffusée dimanche, 50% des personnes interrogées se disent mécontentes de l'action de Manuel Valls, contre 45% qui la jugent favorablement. Cinq pour cent ne se prononcent pas.

Le ministre de l'Intérieur est devancé par la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem (49% de satisfaits, 42% de mécontents), le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (48%-46%), le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian (45%-42%) et la ministre de la Culture Aurélie Filippetti (45%-42%).

"Le ministre de l'Intérieur n'avait pas connu un aussi bas niveau depuis l'automne 2012", relève OpinionWay.

L'institut met en avant pour pistes d'explication les décisions judiciaires d'interdiction du spectacle de Dieudonné, ainsi que les résultats de l'Observatoire de la délinquance. "Et Manuel Valls est intervenu plusieurs fois sur des thématiques hors de son périmètre ministériel, dénonçant notamment l'émergence d'un 'tea party à la française', ajoute OpinionWay.

Manuel Valls, jusqu'ici populaire à droite, perd 14 points dans cet électorat (48% de satisfaits), 13 auprès des électeurs de Nicolas Sarkozy, 10 points auprès de ceux de Marine Le Pen. Il recule également à gauche (-5 points) et au centre (-20 points).

Lors de l'émission "Des paroles et des actes", jeudi dernier sur France 2, Manuel Valls, pour marquer sa distance avec les sondages, avait invoqué le mythe de Narcisse qui, épris de son reflet dans une fontaine, avait fini par se noyer.

"Il faut regarder les sondages avec intérêt, on sent le pouls de l'opinion", avait-il déclaré. "Je ne peux pas regarder les sondages en permanence", avait-il ajouté.

L'enquête a été réalisée par téléphone du 4 au 6 février auprès d'un échantillon de 1.010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • calippe3 le lundi 10 fév 2014 à 10:07

    Dommage qu'il ne soit pas libre d'agir c'est un homme de qualité

  • dsta le dimanche 9 fév 2014 à 19:28

    Mais sur cette photo, il fait peur ! Aurait-il l'intention de dévorer quelqu'un ???? Couchez, Valls, Couchez !

  • dsta le dimanche 9 fév 2014 à 19:22

    Enfin les Français commence à comprendre à qui ils ont à faire ! Qu'a t-il fait depuis qu'il est à ce poste ? Quelques ballades à Marseille lorsque l'on s'entretue..., 1100 voitures brulées au nouvel an soit 22 fois plus qu'un jour normal, 3 assassinats ce même jour, etc, etc , ....! BILAN NUL ET CATASTROPHIQUE !!!!Ah si, il a supprimé un groupuscule , dit d'extrême droite, pas les antifas, alors là NON !!!

  • slivo le dimanche 9 fév 2014 à 19:15

    Il incarnerait bien un héros de Cervantès . . .

  • finkbro1 le dimanche 9 fév 2014 à 19:05

    les gens commencent à prendre conscience que depuis deux, il ne fait que de la politique pour se placer pour les prochaines présidentielles, mais qu il ne fait tout simplement pas son boulot, c est à dire s occuper de la protection des français contre la délinquance

Partenaires Taux