Manuel Valls appuie l'initiative du PS sur les gens du voyage

le
3
MANUEL VALLS SOUTIENT L'INITIATIVE SOCIALISTE SUR LES GENS DU VOYAGE
MANUEL VALLS SOUTIENT L'INITIATIVE SOCIALISTE SUR LES GENS DU VOYAGE

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a apporté mercredi son soutien à une proposition de loi socialiste sur le traitement des "gens du voyage", qui disposeront grâce à ce texte de plus d'aires de stationnement mais dont les camps illégaux seront plus facilement expulsables.

Le ministre de l'Intérieur, qui a rappelé la nécessité d'appliquer "avec discernement mais avec fermeté la loi" lors d'un colloque sur les gens du voyage organisé par le groupe socialiste de l'Assemblée, a plaidé pour la recherche d'un nouvel équilibre entre cette population et les collectivités.

Ces déclarations interviennent alors que le débat fait rage sur le traitement à réserver aux Roms venus pour l'essentiel de Roumanie et de Bulgarie, qui ne doivent pas être confondus avec la grande majorité des gens du voyage, des Français.

La proposition de loi que le PS déposera à l'automne vise à abroger la totalité de la loi du 3 janvier 1969 relative "à l'exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe".

Le Conseil constitutionnel a abrogé partiellement cette loi mais a maintenu le très controversé "livret de circulation" qu'ils doivent toujours garder sur eux et le seuil maximal de 3% de gens du voyage dans une commune.

"L'abrogation totale de la loi de 1969 recueille mon plein accord", a dit le ministre. "Cette proposition de loi représente une marche supplémentaire pour la reconnaissance des gens du voyage comme citoyens à part entière".

Ce texte ouvrira aux élus ayant construit une aire d'accueil la possibilité d'obtenir plus facilement du préfet l'évacuation des occupants d'un campement illicite.

"Que les choses soient claires: si nous devons contraindre à la réalisation d'aires d'accueil, nous le ferons. Mais si nous devons contraindre au respect de la loi par les gens du voyage qui s'en affranchiraient, nous le ferons aussi", a dit Manuel Valls en parlant de leur droits et de leurs devoirs.

Manuel Valls a vivement critiqué le "guide pratique" que Christian Estrosi, le député-maire UMP de Nice a mis en ligne dans le but de faciliter les expulsions des gens du voyage occupant illégalement des terrains.

"Ce 'guide' pourrait induire les élus locaux en erreur. Pire, il véhicule des préjugés", a-t-il dit devant des élus et des représentants d'organisations de gens du voyage.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mercredi 17 juil 2013 à 21:46

    Bienvenue au Kolkhose! Super, que toutes les communes socialistes donnent l'exemple, surtout avant les municipales...

  • lsleleu le mercredi 17 juil 2013 à 20:28

    Le pipeau le pipeau !

  • clunault le mercredi 17 juil 2013 à 20:08

    Comme toujours c'est de l'enfumage : l'image ne montre pas des gens du voyage mais des roms. ET on en profite pour taper sur les droitôs qui sont d'ignobles racistes.