Manuel Valls appelle à rejeter les groupes identitaires

le
3
MANUEL VALLS APPELLE LES OPPOSANTS AU MARIAGE GAY À REJETER LES GROUPES IDENTITAIRES
MANUEL VALLS APPELLE LES OPPOSANTS AU MARIAGE GAY À REJETER LES GROUPES IDENTITAIRES

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur a appelé jeudi les opposants au mariage homosexuel à rejeter les groupes d'extrême droite qui provoquent débordements et actes homophobes et à faire preuve de responsabilité, y compris dans leurs discours.

Manuel Valls, qui a réuni l'ensemble des services afin de renforcer le dispositif en vue notamment de la manifestation prévue dimanche par "La Manif pour tous", a également jugé inacceptable les pressions sur les parlementaires.

Dénonçant les "agissements de groupes identitaires" qui se réclament du "pétainisme", le ministre a cité nommément le syndicat étudiant GUD, l'Oeuvre française, les Jeunesses nationalistes et le Renouveau français.

Selon lui, ces groupes veulent "provoquer des incidents graves, provoquer les institutions républicaines." "Ils trouveront en face une réponse très déterminée des forces de l'ordre, comme de la justice", a-t-il dit à la presse.

Manuel Valls a dénoncé les violences commises depuis 24 heures à Paris, Lyon et Lille, où a été commise une agression homophobe dans un bar gay de la vieille ville.

Le ministre a également mis en garde contre les menaces de mort et les incitations à la haine proférées par certains des opposants au mariage gay.

"J'en appelle à la responsabilité de tous", a-t-il dit en précisant qu'un "dispositif important" serait mis en place pour le défilé prévu dimanche à Paris.

Manuel Valls a également invité les familles, venues à de précédentes manifestations avec des enfants en bas âge, à faire preuve de prudence.

"J'invite chacun à rejeter ces groupes d'extrême droite. C'est aux organisateurs de faire le tri", a-t-il insisté.

La préfecture de police de Paris a confirmé que des groupes d'extrême droite avaient "infiltré" mercredi soir une manifestation aux abords de l'Assemblée nationale et refusé d'obéir aux mots d'ordre de dispersion.

Mais certains militants opposés au mariage pour tous ont participé aux débordements imputés à environ 300 personnes dans les rues de la capitale et sur les Champs-Elysées, déplore-t-elle dans un communiqué.

Trois policiers ont été blessés et deux véhicules des forces de l'ordre ont été dégradés, tandis que 12 manifestants ont été placés en garde à vue pour violences volontaires sur agents publics et dégradations volontaires.

Gérard Bon, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gylberto le jeudi 18 avr 2013 à 14:44

    Dans les 13 pays qui ont voté la loi il n'y a eu ni heurts ni polémiques. Même dans la très puribonde Angleterre et la très catholique Espagne cela est passé comme une lettre à la poste. Et devinez ou cela coince ? Dans le très comique village gaulois ou comme dans la bande dessinée tout est prétexte pour se taper dessus. Cela finira par nous détruire....

  • M2280901 le jeudi 18 avr 2013 à 14:32

    DONC FAUT REJETER LES SOCIALOS

  • M6197799 le jeudi 18 avr 2013 à 14:23

    qui veut noyer son chien l'accuse de la rage...