Manuel de survie footballistique en société pendant l'Euro

le
0
Manuel de survie footballistique en société pendant l'Euro
Manuel de survie footballistique en société pendant l'Euro

Parce que vos dîners riment plus souvent avec Papin qu'avec mondain, les Bonnes manières publiées par Nadine de Rothschild ne suffisent pas toujours. Vous qui n'y connaissez rien au foot, soyez soulagé : ce manuel de survie vous aidera à savoir quoi répondre aux questions footballistiques les plus récurrentes durant l'Euro.

La question : Franchement, c'est pas un peu trop, 24 équipes à l'Euro ?

Votre réponse : " Mais c'est justement ça, le football. L'ouverture sur le monde, l'acceptation des petits pays, la création d'un engouement général. Et puis tu sais, de nos jours, avec la professionnalisation du sport, il n'y a plus de petites équipes. Tout le monde peut battre tout le monde ! "

La question : Tu ne trouves pas que l'affaire Benzema, c'est un mal pour un bien ?

Votre réponse : " Si toi aussi, tu as envie de lire entre les lignes de l'interview qu'il a donnée à Marca, c'est ton choix. Moi, ce que je sais, c'est que si on ne se passe pas de notre meilleur homme, on se passe de notre meilleur attaquant. Après, le sélectionneur fait ses choix, Deschamps, ça a toujours été la vie de groupe avant le reste. "

La question : C'était obligatoire d'empiler les gens dans les fan-zones alors qu'on est en état d'urgence ? Pffff.

Votre réponse : " Obligatoire ? Non. En revanche, l'Euro est une fête et ne pas faire de manifestation durant cette compétition, ça aurait été, en quelque sorte, donner raison à ceux qui sèment la terreur. Et puis je vais te dire : 1984, 1998, c'était à la maison, et on a gagné. 2016, c'est pour nous, alors profitons un peu. "

La question : Tu m'expliques comment on le gagne, cet Euro, avec cette défense ?

Votre réponse : " Tu as une conception tellement française du foot. Tu sais, on parle quand même d'un sport où tu gagnes à partir du moment où tu marques un but de plus que l'autre. Certes, Koscielny - Rami, c'est fragile, et encore, le premier est respecté en Angleterre. Mais devant, c'est le feu ! Les trois matchs de poule serviront de réglages, notamment sur phases arrêtées, après, tout ira comme sur des roulettes. "


La question : Ça va être quoi, la surprise de l'Euro ?

Votre réponse : " Est-ce qu'un numéro un au classement…



















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant