Mansoor Ijaz secoue le pouvoir pakistanais

le
0
INTERVIEW - En révélant qu'Islamabad aurait sollicité les États-Unis pour prévenir un coup d'État militaire, cet homme d'affaires a envenimé la crise entre le gouvernement et l'armée.

L'homme d'affaires américain d'origine pakistanaise Mansoor Ijaz, qui a déclenché le scandale du Memogate, au Pakistan, devrait se rendre à Islamabad dès lundi afin de témoigner devant une commission de la Cour suprême. Son transport (il vient d'Europe) et sa sécurité seront assurés par l'armée pakistanaise. Après avoir mis le feu aux poudres dans une tribune publiée le 10 octobre dans le Financial Times, où il révélait que Husain Haqqani, l'ex-ambassadeur pakistanais à Washington, aurait été chargé par le président Zardari de demander l'aide des États-Unis pour prévenir un coup d'État militaire à Islamabad, Ijaz a fait parvenir, mi-décembre sa déposition écrite à la Cour suprême pakistanaise. Ce document, qui comporte notamment des captures d'écran et des transcriptions de messages échangés entre l'ex-diplomate et Ijaz, met clairement en cause Husain Haqqani. Durant le week-end, le premier ministre, Yusuf Raza Gilani, s'est efforcé de calmer les tens

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant