MANSARTIS ne modifie pas la part des actions dans son allocation

le
0

(AOF) - Mansartis a décidé de maintenir la part des actions dans ses portefeuilles au niveau actuel après l’avoir allégée en novembre. Le gestionnaire d’actifs estime que seul un passage à vide sérieux de l’économie américaine pourrait amplifier la baisse des marchés. Un scénario qui n’est pas le sien même s’il reconnaît qu’il existe des signes de ralentissement. Dans ce contexte, le gestionnaire d’actifs recommande de surveiller attentivement les statistiques économiques américaines.

Aux questions qui taraudent les marchés (récession et/ou crise bancaire ?), Mansartis répond par la négative. S'agissant du premier scénario, il se dit dubitatif sur sa probabilité étant donné les niveaux actuels des prix de l'énergie. Par ailleurs, il y a bien une récession industrielle aux Etats-Unis, mais sa probabilité de diffusion au reste de l'économie mondiale reste limitée.

Le gérant juge également difficile de croire à une crise bancaire. Il explique que nous ne sommes pas dans la configuration de 2008. Aux Etats-Unis, la dette totale aux banques du secteur pétrolier et gazier de schiste serait de 350 milliards de dollars ou 2% du PIB. En multipliant par 2 le taux de défaut de 10% constaté dans le passé, on arrive à un risque pour les banques de 70 milliards de dollars, soit 0,7% de leur total de bilan qui s'élève à 10 000 milliards de dollars. En 2007, la dette sur l'immobilier représentait 70% du PIB. En outre, les exigences réglementaires ont considérablement renforcé la solidité du système bancaire depuis 2008.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant