Manque de carburant : trois vols Ryanair obligés d'atterrir

le
4
Détournés de leur destination initiale, Madrid, à cause d'orages, ces avions ont du atterrir d'urgence pour cause de réservoirs presque vides. Une politique assumée par la compagnie, qui cherche à limiter les coûts.

Le 26 juillet dernier, un orage au dessus de Madrid empêche trois avions Ryanair d'atterrir. Ils sont envoyés à Valence, à une heure de vol de là, où les avions doivent attendre leur tour pour se poser. Seulement voilà, les avions Ryanair n'ont plus assez de carburant pour tenir en vol et demandent à la tour de contrôle l'autorisation d'atterrir en priorité. Deux pilotes auraient même lancé le signal de détresse «Mayday». Les trois appareils ont finalement obtenu l'autorisation de se poser plus vite que prévu.

Le porte parole de Ryanair a confirmé ces informations au quotidien irlandais le Sunday Independent : «À cause des orages au-dessus de Madid, le contrôle du trafic aérien espagnol a donné l'ordre aux avions de se dérouter sur Valence où ils ont été placés dans un circuit d'attente. Nos appareils ont averti le contrôle du trafic aérien, expliquant qu'ils n'avaient pas le carburant nécessaire (...). Tous les appareils se sont posés normalement. Ryanai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mercredi 15 aout 2012 à 16:34

    C'est le prix du moins cher !!! bon courage aux candidats car un jour ou l'autre ça finira mal, et l'on en déduira que le pilote était ivre........aprés une enquète de 3 ans.

  • gacher le mercredi 15 aout 2012 à 11:04

    un avion doit avoir une sécurité en carburant, suffisante pour tenir 2 ou 3h en vol en plus. C'est la sécurité. Rianair est un es croc qui vole la sécurité des passagers, et fais tout payer en plus. Il ferait même payer l'air que l'on respire si il pouvait.Les lowcost sont plus ou moins sérieuses. On aura probablement une serie d'accident de leur fait, quand ils auront trouvé une astuce pour économisé un peu plus sur la sécurité.

  • M4189758 le mercredi 15 aout 2012 à 09:14

    JPi - Dans le transport aérien il y a des régulations c.à.d qu’un avion ne décolle que s’il peut atterrir. C’est le boulot du CFMU qui tient compte aussi des perturbations sur les aéroports. Une plainte de la compagnie, pour détournement et temps de vol d’attente de près d’une heure, serait plus recevable que celle des aéroports pour demande d’atterrissage prioritaire.

  • M4189758 le mercredi 15 aout 2012 à 09:09

    JPi - Les voyous sont les passagers qui arrivent en retard et râlent par ce qu'on ne les attend pas, indéfiniment. Le bug se sont les aéroports qui n'arrivent pas à faire atterrir les avions 'normalement' et font ainsi courir des risques aux avions et à leurs passagers. Toutes les compagnies chargent le minimum requis en kérosène et le minimum c’est toujours plus qu’il n’en faut.