Manor : La MRT05, point de départ d'une nouvelle ère

le
0

Nouveaux patrons, nouveaux pilotes, nouveau moteur, Manor a présenté ce lundi sa MRT05, la monoplace qui doit sortir l'écurie britannique du fond de grille.

Manor n’y va pas par quatre chemins, la MRT05 est « la meilleure monoplace que nous n’avons jamais lancé, certainement la plus développée, la plus ambitieuse et la plus agressive ». Ce sont les mots de John McQuilliam, directeur technique de l’écurie britannique. Terminée l’ère Marussia, avec les ténors de la structure originelle Manor John Booth et Graeme Lowdon, ceux qui ont fait entrer l’écurie en F1 avec le soutien de Virgin puis de Marussia. Pour 2016, Manor Racing, à ne pas confondre avec Manor Motorsport, l’écurie fondée il y a plus de 20 ans par John Booth et qui va se lancer en endurance cette saison après le départ des deux hommes de la F1, repart d’une feuille blanche.

Après une saison 2015 logiquement compliquée en raison de l’utilisation d’une monoplace 2014 modifiée, la MRT05 a pour objectif de quitter la dernière ligne de la grille de départ. Pour cela, Manor a misé sur le moteur Mercedes 2016 et sur deux jeunes pilotes : Pascal Wehrlein, issu de la filière de la marque à l’étoile, et Rio Haryanto, pilote indonésien au talent certain mais qui amène aussi un large soutien financier, comme le montre la présence visible du pétrolier national indonésien, Pertamina. Cette monoplace, qui est la seule avec la Force India à miser sur un nez long, dispose d’une livrée qui tranche avec ses devancière, au rouge et au blanc s’ajoute du bleu, des couleurs qu’une marque de cola ne serait renier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant