Manor : Haryanto en pole pour 2016 ?

le
0
Manor : Haryanto en pole pour 2016 ?
Manor : Haryanto en pole pour 2016 ?

A la recherche de financements pour la saison prochaine, l'écurie britannique Manor (ex-Marussia) pourrait engager le pilote indonésien Ryo Haryanto, soutenu par un groupe pétrolier.

Manor devrait repartir de zéro, ou presque, en 2016. Avec un châssis 2014 hors d’âge et un moteur Ferrari du même millésime cette saison, la petite écurie britannique née des cendres de Marussia pourrait changer sa paire de pilotes en vue de la saison prochaine, en plus d'un châssis à jour et un moteur Mercedes plus récent. Alors qu’Alexander Rossi a remplacé Roberto Merhi pour la fin de saison aux côtés de Will Stevens, aucun des deux ne seraient en lice pour rempiler. Sauvée l’hiver dernier par l’entremise de l’homme d’affaires britannique Stephen Fitzpatrick, l’écurie Manor est à la recherche de financements pour pérenniser sa place en F1. Et, dans la discipline, la meilleure manière de sécuriser un financement passe par le recrutement de pilotes payants, apportant une manne financière liée à un ou plusieurs sponsors. Et c’est vers l’Indonésie que Manor pourrait se tourner en vue de la saison 2016.

Actuellement quatrième du GP2 derrière Stoffel Vandoorne (qui pourrait aller chez McLaren), Alexander Rossi (qui termine la saison chez Manor) et Sergey Sirotkin (un temps lié à Sauber par le passé), Ryo Haryanto pourrait faire le grand saut avec l’aide du pétrolier indonésien Pertamina selon le magazine SpeedWeek. Haryanto connaît déjà l’entourage de l’écurie Manor pour avoir été au volant d’une de ses monoplaces lors des essais pour jeunes pilotes en 2011 et 2012. Le coéquipier de Ryo Haryanto devrait être le jeune Allemand Pascal Wehrlein, troisième pilote de Mercedes cette saison et à la lutte pour le titre en DTM. Il serait placé chez Manor par Mercedes, qui remplacerait Ferrari comme motoriste, contre une réduction du prix pour la fourniture des groupes propulseurs. Un accord qui ressemblerait à celui liant précédemment Marussia à Ferrari et qui avait permis au regretté Jules Bianchi de faire ses débuts en Grands Prix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant