Manoeuvres militaires russes dans des régions contestées

le
0

(Actualisé avec précisions, contexte) MOSCOU, 5 mars (Reuters) - Le ministère russe de la Défense a annoncé jeudi le début de manoeuvres militaires de grande ampleur dans le sud de la Russie et dans des zones disputées aux frontières de la Russie. Plus de 2.000 militaires spécialisés dans la lutte antiaérienne participent aux manoeuvres, qui dureront jusqu'au 10 avril, précise l'agence Interfax. Les exercices ont lieu dans les districts fédéraux russes du Caucase du Nord et du Caucase du Sud, sur les bases militaires russes en Arménie, ainsi qu'en Crimée, annexée par Moscou en mars 2014 et dans les régions sécessionnistes géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, indique le ministère de la Défense. Ces manoeuvres, en pleine crise ukrainienne, seront vraisemblablement interprétées par l'Occident comme une démonstration de force. L'Ukraine et l'Occident accusent la Russie d'aider en hommes et en armements les rebelles séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. Moscou dément ces accusations. Lors d'une conférence de presse à Moscou non liée à ces manoeuvres, le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov a déclaré que les activités de l'Otan aux frontières russes étaient bien plus importantes que tout ce que pouvait entreprendre l'armée russe. "Les Etats de l'Otan se servent de la situation dans le sud-est de l'Ukraine comme d'une excuse pour avancer, se rapprocher des frontières russes", a déclaré Anatoli Antonov, cité par l'agence Interfax. Mercredi, l'Otan a annoncé l'arrivée d'une de ses flottilles en mer Noire pour s'entraîner avec des bâtiments des marines bulgare, roumaine et turque. (Alexander Winning; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant