Manna : «Pour Moscou, Bachar el-Assad n'est pas sacré»

le
0
INTERVIEW - Dirigeant du Comité national de coordination pour le changement démocratique, groupe d'opposants syriens, Haytham Manna a rencontré récemment la direction russe à Moscou

LE FIGARO. - Le soutien russe à el-Assad est-il indéfectible?

Haytham MANNA. - Les Russes font une distinction entre l'État et le régime. Ils tiennent à préserver l'État ; en revanche, aucune personnalité du clan el-Assad n'est sacrée à leurs yeux, y compris Bachar. Moscou veut tout particulièrement préserver l'unité de l'armée, considérée comme garante de l'intégrité territoriale de la Syrie et du respect des différentes communautés. Selon les Russes, c'est avec des généraux qui ne sont pas impliqués dans la répression qu'un dialogue pourra s'instaurer. Ils n'ont pas une position figée.

Quelle est leur stratégie?

La Russie estime qu'une intervention militaire étrangère serait une catastrophe. En revanche, tout ce qui concerne le régime peut être mis sur la table, nous en avons discuté avec eux. Ils approuvent par exemple la refonte des services de renseignements, afin qu'ils ne soient plus au service d'un clan. Les Russes ont 1200 experts civils et mil

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant