Manitou : ...sauf la croissance externe !

le
0
Vendre
« Si les performances opérationnelles de Manitou sont satisfaisantes au regard de la décroissance enregistrée au S2, les résultats 2008 sont impactés par la dépréciation du goodwill de Gehl à hauteur de 52M¤. La situation financière du groupe reste complexe : la Bank of Montreal a exigé le remboursement anticipé du crédit syndiqué de Gehl, ce qui pourrait entraîner le placement de la société sous Chapter 11 ; le groupe Manitou a également engagé des discussions avec son pool bancaire portant sur l'adaptation des termes et conditions du prêt syndiqué du 4 septembre 2008 (négocié pour l'acquisition de Gehl) d'un montant maximum de 357M¤ (317M¤ actuellement tirés). La direction a confirmé attendre une baisse de 40% du CA en 2009 (-49% à pc). Après prise en compte du plan de réduction des coûts (qui aura un impact de 20M¤), nous tablons sur une perte opérationnelle proche de 45M¤ (vs 27M¤ précédemment). Le déstockage et la réduction des créances devraient toutefois permettre de ramener le gearing à moins de 80% à fin 2009. A l'issue de ce plan, la société vise le break-even en 2010 sur la base d'un CA stable. Manitou passera la crise et le fait de disposer d'une implantation américaine avec Gehl sera un atout lorsque le marché repartira, probablement d'abord aux USA. Mais au court terme, les incertitudes sur les négociations avec les banques et les conséquences (une dilution du capital ne peut pas être totalement exclue) nous incitent à rester à Vente sur le dossier avec une fair value de 5¤ (DCF + multiples historiques). »
Denis Scherrer
IDMidCaps


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant