Manifs contre la loi Travail : heurts à Paris, Rennes, Nantes et Toulouse

le , mis à jour à 23:13
25
Manifs contre la loi Travail : heurts à Paris, Rennes, Nantes et Toulouse
Manifs contre la loi Travail : heurts à Paris, Rennes, Nantes et Toulouse

Alors que la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a entamé  mardi l'examen des amendements au projet de loi Travail, les organisations de jeunesse ne désarment pas. Selon la préfecture, entre 3200 et 3400 manifestants ont été recensés à Paris lors de cette nouvelle journée de mobilisation pour le retrait du texte. Le défilé officiel parisien, mené par Jean-Claude Mailly (FO), Philippe Martinez (CGT), William Martinet (Unef) et des représentants des organisations lycéennes, a relié mardi après-midi Bastille à Denfert-Rochereau. Ils étaient aussi mobilisés dans le reste de l'Hexagone, notamment à Nantes, Toulouse ou Rennes. Selon le ministère de l'Intérieur, il y avait  23 800 manifestants dans toute la France. Au total 177 personnes ont été interpellées. Parmi elles, 11 ont été placées en garde  vue.

Echauffourées à Paris. A Paris, les policiers ont chargé en milieu de journée des jeunes cagoulés et armés de bâtons, mêlés à des lycéens manifestant contre la loi travail. Des affrontements ont éclaté entre CRS et manifestants place de la Nation juste avant le départ du cortège. La préfecture de police a annoncé l'interpellation de 130 personnes pour «vérification d'identité».

Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes puis chargé à plusieurs reprises, pour disperser des groupes de jeunes qui jetaient des pierres, des bouteilles en verre et des oeufs, scandant «police partout, justice nulle part» et «tout le monde déteste la police». Sur le trajet, les commerçants ont précipitamment baissé leurs rideaux de fer. Lors des précédentes mobilisations, des débordements avaient éclaté.

VIDEO. Interpellations à Paris

Arrestations à Toulouse. Quatre personnes ont été interpellées mardi soir à Toulouse, lors d'incidents survenus à l'issue de la manifestation contre la loi Travail. Quelque 800 personnes selon la police avaient manifesté en fin ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bugsan il y a 10 mois

    Drôle de nom cette "loi travail". Ne devrait on pas dire "loi presse-citron" ?

  • roger.he il y a 10 mois

    je crois que le mode "pilotage automatique" des gouvernants en france enerve de plus en plus!on est clairement dans l amateurisme,l absence de coherence,de vision de l interet du plus grand nombrel europe du business et du liberalisme c est fait AVANT celui de l harmonisation fiscale,sociale et culturelleçà va se payer tres cher tout çà!!!!

  • trebi il y a 10 mois

    @M7403983 : Ça m'enchante d'essayer d'éveiller les consciences et de vous seriner..

  • dioptaze il y a 10 mois

    C'est la Politique des Gauches ou manchots pour les intimes

  • kram123 il y a 10 mois

    fracasser des jeunes et des vieux qui manifestent ils savent faire mais defendre une salle de concert(booba) la ils bougent pas

  • M7403983 il y a 10 mois

    trebi vous nous serinez avec vos réflexions pleines de certitudes contradictoires !!!

  • rbenzyl il y a 10 mois

    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

  • M4958114 il y a 10 mois

    trebi l’intelligence mème ont avance en tenant de tel propos !

  • loco93 il y a 10 mois

    Précariser les jeunes (et aussi les moins jeunes) c'est notamment leur enlever la possibilité de devenir propriétaires de leur résidence principale... ce qui pourrait créer dans les années à venir une rareté des acheteurs et au final un risque d'effondrement des prix des biens immobiliers; bien entendu tout le monde ou presque sera concerné cette fois ci!

  • trebi il y a 10 mois

    @ d.e.s.t. : Vous, jeune ou vieux, vous êtes tj resté C ! Vous avez lu la loi, vous savez nous en citer des parties intéressantes pour nous éclairer.