Manifeste des supporters pour un football transparent et responsable

le
0
Manifeste des supporters pour un football transparent et responsable
Manifeste des supporters pour un football transparent et responsable

Le Conseil national des supporters de football présente mercredi, à l'Assemblée, un texte de loi reconnaissant le supporter, après avoir été reçu par Noël Le Graët le matin, et avant de le présenter au grand public le 11 février. Le CNSF dévoile sur sofoot.com son manifeste expliquant certaines revendications. Tribune.

"Sans les supporters, le football ne serait plus rien. Aucune âme : ni chaleur, ni ferveur, ni clameur. Aucune recette : ni billetterie, ni merchandising, ni droits TV. Aucune durabilité, non plus, car lorsque les joueurs, dirigeants et actionnaires ne font que passer, les supporters sont ceux qui restent : fidèlement attachés à des valeurs, ils démontrent ainsi qu'ils sont les citoyens susceptibles de définir une gouvernance du football transparente et responsable.

Publié le 29 janvier 2014, le rapport produit par le groupe de travail "pour un modèle durable du football français" - dit "rapport Glavany" - formulait une recommandation essentielle : "Les pouvoirs publics et sportifs doivent se fixer pour objectif de faire émerger au plan national une représentation organisée des supporters avec laquelle ils devront entretenir un dialogue constructif." Aussi demandons-nous aux pouvoirs publics et sportifs de concrétiser cette recommandation à l'occasion de la tenue des Assises du supportérisme en France qui se dérouleront le 11 février 2015 au Palais du Luxembourg.

Considérant le club de football de notre enfance non pas simplement comme une entreprise, mais également comme un élément patrimonial, culturel et social, nous, supporters, appelons les instances du football, délégataires de service public, à agir en faveur de notre représentation dans les organes de décision et en faveur de l'institutionnalisation du dialogue :

  • Nous demandons que deux représentants des supporters siègent dans le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel et dans les organes contribuant à l'administration et au fonctionnement de la Fédération française de football (l'assemblée fédérale, le comité éxécutif et la Haute Autorité du football).

  • Nous demandons que 0,01 % des droits TV soient consacrés à la formalisation d'un dialogue pérenne entre une représentation organisée des supporters, d'une part, et pouvoirs publics et sportifs, d'autre part, afin de promouvoir un football engagé contre toute forme de violence et de discrimination, un football mobilisé en faveur de principes éthiques de transparence et de bonne gouvernance.

  • Nous demandons que des entrevues aient lieu chaque semestre au ministère des Sports afin de permettre le dialogue entre les présidents des instances du football (Fédération...











  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant