Manifestations pro-Morsi en Egypte, deux morts

le
0
LES PRO-MORSI MANIFESTENT DE NOUVEAU EN ÉGYPTE
LES PRO-MORSI MANIFESTENT DE NOUVEAU EN ÉGYPTE

LE CAIRE (Reuters) - Deux hommes ont été tués vendredi en Egypte dans des accrochages lors de manifestations organisées pour la troisième fois en huit jours par les Frères musulmans contre la destitution du président Mohamed Morsi, rapportent les secours.

Ibrahim Selim, âgé de 30 ans, un partisan du président déchu selon des témoins, est mort à Kafr el Batikh, dans la province de Damiette, au nord-est du Caire.

Les violences ont opposé partisans et adversaires de la confrérie lors d'une marche réunissant plusieurs centaines d'islamistes après les grandes prières du vendredi.

Un manifestant a également perdu la vie à Alexandrie, deuxième ville d'Egypte où plusieurs milliers de manifestants pro-Morsi ont défilé.

Plus de deux mois après la chute du président islamiste, déposé par l'armée le 3 juillet, des milliers de personnes sont descendues dans les rues du pays.

Des accrochages ont été également signalés à Tanta, dans le delta du Nil, et à Assiout, dans le sud, où les forces de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogènes.

D'autres manifestations ont réuni 2.000 personnes environ à Nasr City, dans le nord-est du Caire, et 3.000 à Suez.

Comme lors des précédentes journées de protestation, les médias contrôlés par l'Etat ou les chaînes de télévision privées hostiles aux Frères musulmans n'ont que très peu évoqué les manifestations.

Les autorités ont parallèlement annoncé la prochaine dissolution des Frères musulmans en tant qu'organisation non gouvernementale. (voir )

La répression menée depuis la mise à l'écart de Mohamed Morsi a coûté la vie à des centaines de partisans des Frères musulmans, accusés par les autorités de se livrer à des actes de terrorisme. De nombreux dirigeants de la confrérie ont été arrêtés. Une centaine de membres de forces de sécurité ont également été tués dans des violences.

Tom Perry; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant