Manifestations en Tunisie six ans après la chute de Ben Ali

le
0
    TUNIS, 14 janvier (Reuters) - Le sixième anniversaire en 
Tunisie samedi de la chute de Zine Ben Ali a été marquée par des 
manifestations antigouvernementales, dont une qui a bloqué le 
convoi de l'actuel chef de l'Etat, Beji Caïd Essebsi  
    A Gafsa, de jeunes manifestants ont protesté contre la venue 
du président en lançant des pierres et en bloquant des rues. Le 
convoi présidentiel a été contraint d'emprunter un détour sur le 
chemin de l'aéroport, ont dit des habitants et la presse locale. 
    Des mouvements de protestation, qui ont donné lieu à des 
affrontements entre jeunes gens et forces de l'ordre, ont eu 
lieu dans plusieurs localités ces deux derniers jours, dont Ben 
Guerdane, dans le Sud, Meknassi, Manzel Bouziane et Sidi Bouzid. 
    C'est dans cette ville que le suicide d'un commerçant 
ambulant chômeur avait servi de détonateur à la révolte 
populaire qui emporta en janvier 2011 le régime de Ben Ali et 
est considérée comme le déclenchement du "printemps arabe". 
    Six ans plus tard, les centaines de manifestants à Sidi 
Bouzid samedi devant le bureau du gouverneur avaient les mêmes 
slogans, lutte contre la corruption et les abus des autorités. 
    Et six ans après la "révolution de jasmin", de nombreux 
Tunisiens, en particulier dans les zones rurales du centre et du 
sud du pays, ne voient guère de changements à leur ordinaire, et 
les jeunes ont bien des difficultés à échapper au chômage. 
 
 (Tarek Amara, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant