Manifestations des agriculteurs en colère : incidents à Quimper et Rennes

le , mis à jour à 08:59
7
Manifestations des agriculteurs en colère : incidents à Quimper et Rennes
Manifestations des agriculteurs en colère : incidents à Quimper et Rennes

Plusieurs milliers d'agriculteurs, éleveurs et producteurs de lait, ont manifesté jeudi dans toute la France, principalement dans l'Ouest, avec force tracteurs transportant paille et pneus, tags, opérations escargots, pour dire leur «ras-le-bol» face à l'absence de remontée des prix de leur production.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, cette nuit, baptisée «nuit de l'élevage en détresse» à l'appel de la FNSEA et des JA (Jeunes Agriculteurs), a dégénéré avec des incidents et des dérapages enregistrés dans plusieurs villes comme à Quimper ou à Rennes.

A Quimper (Finistère), 300 producteurs se sont rassemblés devant la préfecture du Finistère, et vers 23 heures, des débordements sont survenus dans la ville, selon France Bleu Breizh Izel. Les producteurs ont saccagé un supermarché Lidl, allumé des feux et arraché des panneaux, tout en bloquant la circulation. Quelque 50 personnes ont pénétré dans le supermarché Lidl, dont le rideau de fer a été forcé, et ont «saccagé les terminaux de paiement», déclare le directeur de cabinet de la préfecture du Finistère, Jean-Daniel Montet-Jourdran. Ils ont également incendié du charbon de bois «à l'intérieur et à l'extérieur» du supermarché, où la suie «a rendu tous les produits impropres à la consommation», précise t-il.

Une voiture de police a également été renversée dans le centre-ville de Quimper. Devant la laiterie Entremont, les agriculteurs ont brûlé des pneus et des palettes devant les bâtiments. Il n'y a pas eu d'interpellations, selon France Bleu Breizh Izel.

Les agriculteurs quittent le centre ville de #Quimper

Tensions et lacrymo

#NuitdelaDetresse pic.twitter.com/wS7AW61elh— Bleu Breizh Izel (@Francebleubzh) 2 Juillet 2015

VIDEO. Les éleveurs brûlent des pneus devant une laiterie à Quimper

A Rennes (Ille-et-Vilaine), ils étaient dans la soirée plusieurs centaines, avec quelque 250 tracteurs, selon Cédric ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 3 juil 2015 à 10:45

    J'ai toujours soutenu les paysans, sans eux, ben c'est la mort.....mais voir encore des exploitations de 50 ha avec 4 vaches, c'est purement lamentable. Quoiqu'en disent les écolos, ce sont des fermes de 500 ha avec 500 vaches, le reste ce n'est que de l'illusion.

  • sissi01 le vendredi 3 juil 2015 à 09:57

    ceux qui nous pourrissent et nous tuent a petits feux

  • M5824937 le vendredi 3 juil 2015 à 09:38

    Mieux vaut être aveugle que ce lire certains commentaires, à ceux qui parlent de facture pour la casse, qu'on présente la facture aux migrants, sans-papiers etc. également. On ne peut approuver ces dégradations mais essayer de comprendre, ces gens vous nourrisent et bossent énormément.

  • dratiser le vendredi 3 juil 2015 à 09:13

    vont pas nous la rejouer beaux nez rouges ceux là aussi ....?on va leur envoyer la facture ...........

  • brun2083 le vendredi 3 juil 2015 à 09:11

    klein44 va donc en Angleterre ça nous en fera toujours 1 de moins

  • klein44 le vendredi 3 juil 2015 à 09:08

    que l angleterre annexe enfin la bretagne - et encore quelques c o n s en moins - que le calme revienne

  • Av'DiamS le vendredi 3 juil 2015 à 08:07

    Qu'ils fassent comme les agriculteurs Suisses....Eux ils vendent en direct leur production...et bien moins cher qu'en magasin et de qualité supérieur !!! Il n'est pas rare d'en voir avec des voitures de sport/luxe (Mercos/porche/ferrari/...) dans le garage et ça ne choque pers...Faut dire aussi que les gens ne sont pas jaloux ici, quand on travail en CH il est normal qu'on puisse se faire plaisir.