Manifestations dans le monde entier contre le changement climatique

le
1

par Barbara Goldberg et Natasja Sheriff NEW YORK, 21 septembre (Reuters) - Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de New York dimanche pour la journée internationale d'action sur le climat organisée le même jour dans 166 pays, de l'Afghanistan au Royaume-Uni, en passant par la France et la Bulgarie. A l'avant-veille du sommet des Nations unies sur le changement climatique, les organisateurs de la Marche pour le climat attendaient 100.000 personnes et notamment le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, le maire de New York Bill de Blasio. A Berlin, 3.500 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs, se sont rassemblées à la porte de Brandebourg. A Paris, quelque 4.800 personnes ont défilé dans une ambiance bon enfant, selon la police. Y ont notamment participé l'ancien animateur de télévision Nicolas Hulot et représentant spécial de François Hollande pour la lutte contre le réchauffement climatique, l'ancienne ministre écologiste du Logement Cécile Duflot et le dirigeant du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon. "L'avenir de nos enfants, ici et dans le monde entier, va se jouer sous une forme ou sous une autre (...) dans les 18 mois qui viennent", a-t-il déclaré à BFM TV en marge du défilé. "On ne peut pas simplement abandonner aux responsables politiques notre destin. Il faut que la mobilisation soit très forte pour leur dire 'osez le changement'". A New York, les manifestants attendaient sur près de deux kilomètres le long de Central Park. Ils portaient des insignes tels que "gardez le pétrole sous terre" ou "stop aux sables bitumineux". Selon les organisateurs, il s'agit du plus grand rassemblement sur le changement climatique depuis 2009, quand plusieurs dizaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées à Copenhague au Danemark. La manifestation s'était soldée par l'interpellation de 2.000 personnes. "Aujourd'hui, je marche pour mes enfants. Je marche pour qu'ils puissent vivre dans un monde sans s'inquiéter de la prochaine grosse tempête qui détruira leur communauté", commente Bill Aristovolus, venu du quartier du Bronx. Bill de Blasio a dévoilé dimanche un nouveau plan pour que New York réduise de 80% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 par rapport à leurs niveaux de 2005. "Le changement climatique est une menace existentielle pour les New-Yorkais et pour notre planète", a déclaré Bill de Blasio. "Agir maintenant est un impératif moral." (Avec Louis Charbonneau à l'Onu, Emmanuel Jarry à Paris et Kylie MacLellan à Londres; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le lundi 22 sept 2014 à 15:45

    300 000 manifestants à NY? Ce n'est rien... Sachez que nous étions 1.5 million contre le mariage pour tous mais le gouvernement a quand même fait la sourde oreille.