Manifestations : comment la police retrouve les casseurs

le
0
La Sécurité publique applique à ces petits voyous les techniques d'enquête criminelle.

«Même après la manif, l'enquête continue.» La nouvelle stratégie du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, contre les casseurs commence à porter ses fruits. Plusieurs voyous ont été interpellés en région parisienne, après une enquête minutieuse. Et d'autres interpellations devraient suivre un peu partout en France.

Dans les Hauts-de-Seine, onze jeunes, dont huit mineurs, ont ainsi été interpellés jeudi, après des investigations qui auront duré huit jours. Travaillant à la manière de la PJ, les policiers en tenue ont exploité les photos et les vidéos prises lors d'échauffourées à Nanterre. Y compris depuis l'hélicoptère qui filmait les heurts. «Ces vidéos permettent de lire jusqu'à la marque des chaussures des émeutiers !», s'enthousiasme un officier de police. Dans cette enquête, un suspect a été trahi par sa chevalière en or, bien reconnaissable. D'autres ont eu le tort de laisser leurs empreintes sur le montant des abribus qu'ils brisaient ou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant