Manifestations anti-corrida dans les Landes

le
0

BORDEAUX (Reuters) - Une cinquantaine de manifestants anti-corrida ont perturbé une novillada, une corrida opposant de jeunes taureaux à de jeunes toreros, dans les arènes de Rions-des-Landes (Landes) samedi en début de soirée avant d'être évacués par les gendarmes, a-t-on appris auprès des manifestants et des organisateurs.

Les manifestants, qui avaient pris un billet d'entrée, ont envahi le centre de l'arène, certains enchaînés, d'autres couverts de faux sang sous les sifflets et les insultes des spectateurs.

Les gendarmes appelés en renfort sont intervenus pour les déloger. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés à l'extérieur quand des manifestants, dont deux ont été blessés et pris en charge par les pompiers, ont décidé de monter sur le camion qui avait servi à transporter les taureaux.

Un peu plus tôt, c'est à Mimizan, toujours dans les Landes, qu'environ 150 personnes ont manifesté aux abords des arènes où se déroulait samedi une corrida.

Les manifestants ont défilé dans la ville sous haute surveillance des gendarmes.

Christophe Leprêtre, président de l'association Animavie et organisateur de la manifestation, a suspendu sa grève de la faim qu'il avait entamé dans cette ville le 31 juillet dernier.

Claude Canellas, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant