Manifestation pro-palestinienne : scènes de guerre à Barbès

le
2
La manifestation pro-palestinienne a dégénéré samedi 19 juillet à Paris.
La manifestation pro-palestinienne a dégénéré samedi 19 juillet à Paris.

"Pas chère, ma pastèque, pas chère !" hurle un marchand de légumes du marché Barbès pour appâter le client. À quelques mètres de là, deux à trois mille manifestants pro-palestiniens sont rassemblés. L'interdiction du rassemblement par la préfecture de police ne les a pas découragés. Bien au contraire, plus que jamais, ils veulent dénoncer les crimes perpétrés à Gaza par l'armée israélienne. "Israël assassin ! Sionistes, fascistes, c'est vous les terroristes !" scandent-ils. Présentes en nombre, les forces de l'ordre restent en retrait. Un homme, drapeau palestinien noué autour du cou, s'amuse à glisser des quenelles afin d'empêcher le direct d'une journaliste de i>Télé. Ses amis s'empressent de l'imiter.

Sur le toit d'un immeuble en construction, un drapeau israélien est brûlé par des manifestants. Un autre subira le même sort dans la foulée. Cris de satisfaction. À l'autre bout du carrefour, deux casse-cou se tiennent debout sur le viaduc du métro aérien. "Ils sont fous, ils vont tomber", s'inquiète une mère de famille. Bien qu'interdite, la manifestation commence dans une ambiance détendue. Le cortège s'engage boulevard Barbès peu après 15 heures. Les militants du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le seul parti politique ayant maintenu sa participation au rassemblement, sont bien là. Les antifascistes ont également fait le déplacement. Sans crier gare, un barrage policier se forme pour bloquer l'avancée des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmcarpen le dimanche 20 juil 2014 à 11:19

    Il y a 10 minutes on avait 108 commentaires......tous disparus!!! Conclusion ?

  • M940878 le dimanche 20 juil 2014 à 10:44

    retour au pays pour tous