Manifestation pour la démission du maire à Chicago

le
0
    CHICAGO, 10 décembre (Reuters) - Un demi-millier de 
manifestants ont défilé jeudi à Chicago pour réclamer la 
démission du maire, Rahm Emmanuel, qui avait présenté ses 
excuses la veille pour la mort d'un jeune noir de 17 ans tombé 
sous les balles d'un policier l'année dernière.  
    Laquan McDonald, 17 ans, a été tué de 16 balles par Jason 
Van Dyke le 20 octobre 2014 dans une rue de la ville. L'agent, 
âgé de 37 ans, a été inculpé fin novembre de meurtre avec 
préméditation.  
    La diffusion d'images montrant la mort du jeune homme, 
autorisée dans la foulée de cette inculpation, a donné lieu à 
des manifestations quotidiennes depuis deux semaines dans la 
métropole des Grands Lacs. 
    Celle de jeudi a débuté avec un "die-in" organisé par des 
étudiants en médecine devant l'Hôtel de ville. Cinq cents 
personnes ont ensuite défilé jusqu'au Millenium Park. Les 
manifestants accusent le maire et le procureur local d'être 
responsables du délai entre les faits et l'inculpation.  
    Plusieurs bavures ayant coûté la vie à des Noirs à Ferguson 
(Missouri), Baltimore ou New York suscitent depuis plus d'un an 
et demi un vif débat aux Etats-Unis sur les violences policières 
à l'encontre des minorités et ont relancé la lutte pour les 
droits civiques, dont le mot d'ordre est désormais: "Black Lives 
Matter" (La vie des Noirs compte).   
 
 (Mary Wisniewski et Justin Madden, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant