Manifestation policière au Louvre

le
0
Quelques centaines de policiers se sont réunis à la Pyramide du Louvre pour demander une révision des règles qui régissent leur profession.
Quelques centaines de policiers se sont réunis à la Pyramide du Louvre pour demander une révision des règles qui régissent leur profession.

Des centaines de policiers se sont réunis mardi soir pour protester contre le gouvernement et leurs syndicats, incapables selon eux de porter leurs revendications.

Quelques centaines de policiers se sont à nouveau rassemblés mardi soir à Paris, devant la Pyramide du Louvre, pour manifester leur défiance envers le gouvernement mais aussi leurs syndicats.

En civil, parfois avec un brassard orange « police », les manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « la police à bout de souffle », « touche pas à ma police » ou « je suis flic et fier ». Des patrouilles de passage ont activé leur sirène en solidarité avec le rassemblement, provoquant les acclamations des manifestants.

Une dizaine de manifestants ont symboliquement brûlé des feuilles de papier marquées « carte syndicale », avant de partir en cortège dans les rues de Paris.

Profond malaise « Les syndicats ont négocié en notre nom mais sans nous. On veut être reçu par le gouvernement. On continuera jusqu’à ce que nous soyons entendu, nous petits policiers de la rue », a ensuite lancé un frondeur au mégaphone lors d’une halte devant la préfecture de police.

« Le gouvernement a voulu s’acheter la paix en mettant de l’argent, ça avance mais il faut qu’il comprenne que le malaise est profond. Il faut que tous les policiers soient unis, et les syndicats sont trop souvent du côté du pouvoir. Ils pensent à eux avant l’intérêt général », explique un gardien de la paix du Val-de-Marne qui préfère rester anonyme.

Depuis le 17 octobre, des policiers se revendiquant apolitiques et hors syndicats ont manifesté pour réclamer plus de moyens, des peines plus sévères enve...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant