Manifestation nationaliste et anti-occidentale à Moscou

le
4

MOSCOU, 4 novembre (Reuters) - Plusieurs dizaines de milliers de personnes, brandissant des drapeaux et des bannières à la gloire de la Russie, ont défilé dans les rues de Moscou, mardi, lors d'une marche annuelle traditionnelle marquée cette année par une tonalité anti-occidentale en raison de la crise ukrainienne. Vladimir Poutine n'a pas participé à cette "journée de l'unité" mais il a délivré un discours peignant la Russie comme moralement supérieure dans son contentieux avec l'Occident et plaidant pour l'unité face à ces "défis difficiles". Selon la police, la manifestation a rassemblé environ 70.000 personnes et s'est conclue par un concert en plein-air près de la place Rouge auquel ont participé plusieurs hommes politiques. Le leader communiste Vladimir Ziouganov a souhaité que la reconnaissance des élections organisées dans l'est de l'Ukraine dimanche aboutisse à légitimer les républiques auto-proclamées de Donetsk et de Louhansk. Le dirigeant populiste Vladimir Jirinovski a salué la décision du président Poutine d'annexer la Crimée en mars et dénoncé les sanctions adoptées par les Occidentaux après cette prise de contrôle. "La journée de l'unité va gagner l'Ukraine, mais ce sera une journée de l'unité en Nouvelle Russie (sud de l'Ukraine) et en Petite Russie (nord-est de l'Ukraine) et elle va laisser les habitants de l'ouest de l'Ukraine avec leur petit Etat", a dit Jirinovski. "Les Etats-Unis peuvent célébrer le Jour de l'indépendance, mais ils doivent se souvenir que la marine russe les a aidés à combattre contre les Britanniques. Les Européens peuvent parler de démocratie et de droits de l'homme mais c'est l'armée soviétique qui a libéré l'Europe du fascisme qui renaît dans l'ouest de l'Ukraine et ailleurs", a-t-il ajouté. Avant de lancer le concert avec un hymne patriotique, le chanteur Joseph Kobzon, qui s'est rendu la semaine passée dans l'est ukrainien, a déclaré: "nous sommes forts et les gens ont peur de nous. Faisons-leur peur". La journée de l'unité célèbre un soulèvement populaire contre l'invasion menée par la Pologne en 1612. Cette fête a été remise au goût du jour par Vladimir Poutine en 2005. (Timothy Heritage et Katya Golubkova; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6194462 le mardi 4 nov 2014 à 17:29

    Même manifestation anti-occidentale aujourd'hui en Iran. No comment

  • M6194462 le mardi 4 nov 2014 à 17:23

    70 000 personnes en service commandé, payés quelques roubles dévalués pour dire toujours les mêmes âneries.

  • charleco le mardi 4 nov 2014 à 17:10

    Et voilà, nous sommes mis dans le même panier que les USA. L'Europe est le jouet des USA.

  • M7097610 le mardi 4 nov 2014 à 16:44

    les glorioles du passé comme seule richesse... Dommage pour les excellents scientifiques russes.