Manifestation interdite à Calais, une vingtaine d'interpellés

le
1
    LILLE, 6 février (Reuters) - Une vingtaine de personnes ont 
été interpellées samedi après-midi à Calais en marge d'une 
manifestation interdite qui s'est tenue à l'appel notamment du 
mouvement anti-immigration Pegida, a annoncé la Préfecture du 
Pas-de-Calais. 
    Une centaine de manifestants se sont regroupés en début 
d'après-midi malgré l'interdiction préfectorale et ont scandé 
aux abords de la gare des slogans hostiles à la présence des 
migrants. 
    Après plusieurs demandes de dispersion restées vaines, les 
forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et ont 
interpellé une vingtaine de personnes, conduites au commissariat 
de la ville. 
    Le mouvement islamophobe Pegida a appelé à des 
manifestations contre les migrants dans plusieurs villes 
d'Europe, dont Calais. 
    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait annoncé 
mercredi l'interdiction de toute manifestation susceptible de 
troubler l'ordre public dans la ville, vers laquelle ont 
convergé ces derniers mois des milliers de migrants désireux de 
rejoindre le Royaume-Uni. 
    Les associations humanitaires, qui travaillent dans le 
bidonville où ils sont installés, les avaient incités à ne pas 
se déplacer samedi. 
 
 (Pierre Savary, édité par Simon Carraud) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 il y a 10 mois

    Pourquoi y a t'il moins d'interpellation quand les noirs manifestent? Ont ils peur d'y retrouver les leurs?